DIRECT. Tempête Harvey : la Maison Blanche demande au Congrès de débloquer des fonds d'urgence

Deux explosions se sont produites dans cette usine chimique au nord-est de Houston, au Texas (Etats-Unis). Cette usine du groupe français Arkema fabrique des péroxydes organiques, dont la réfrigération n'est plus possible à cause des inondations.

Des sauveteurs évacuent des habitants touchés par les inondations liées au passage de la tempête Harvey, à Houston (Texas), le 31 août 2017.
Des sauveteurs évacuent des habitants touchés par les inondations liées au passage de la tempête Harvey, à Houston (Texas), le 31 août 2017. (MARK RALSTON / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

La Maison Blanche en appelle au Congrès. Face aux dégâts provoqués par la tempête Harvey, la présidence américaine annonce, mardi 31 août, qu'elle va demander au Congrès de débloquer des fonds d'urgence. Donald Trump a lui-même promis de faire don d'un million de dollars. Selon l'agence Bloomberg, les dégâts matériels pourraient s'élever entre 30 et 100 milliards de dollars. 

Au moins 33 morts et 100 000 foyers touchés. La mort de dix personnes a été confirmée dans plusieurs comtés du sud-est du Texas, tandis que 23 décès supplémentaires sont potentiellement liés à Harvey, selon les autorités. Alors que l'eau commence à se retirer à Houston, les autorités craignent maintenant de retrouver d'autres corps de personnes coincées par la montée des eaux. Selon la Maison Blanche, la tempête a au total affecté 100 000 foyers.

Deux explosions dans une usine chimique. Deux explosions se sont produites, accompagnées de fumée noire, sur le site de l'usine chimique du groupe français Arkema, située à Crosby (Texas). Les inondations ayant entraîné des pannes d'électricité, les produits inflammables ne sont en effet plus réfrigérés. Le panache provoqué par l'explosion "est extrêmement dangereux", selon le directeur de l'Agence fédérale des situations d'urgence (Fema), Brock Long.

Un retour progressif à la normale. La métropole de Houston tente malgré tout de reprendre une vie normale, puisqu'elle a annoncé que plusieurs services municipaux, comme le métro et la collecte des ordures, reprendraient dans plusieurs quartiers jeudi. Certains résidents ont également commencé à quitter les abris pour rentrer chez eux.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #HARVEY

23h39 : Ouf, l'usine chimique Arkema à Crosby (Texas), où des explosions se sont produites dans la journée, présente un risque limité pour la santé de la population, selon ses responsables. "Quand il se décompose et brûle, le peroxyde organique dégage une fumée qui peut être irritante mais non toxique", a déclaré le directeur général délégué d'Arkema.

23h33 : Certains livreurs de Pizza Hut n'ont peur de rien. Deux d'entre eux ont utilisé un kayak pour ravitailler en pizza des habitants de Houston, au Texas, alors que les rues étaient encore inondées...

22h31 : Il est l'heure de vous donner quelques conseils de lecture pour la soirée. Je vous propose trois articles :

• Alors que la France domine le match ce soir... Mais comment les Pays-Bas sont-ils tombés si bas ?

Trois questions sur les produits chimiques présents dans l'usine Arkema qui a explosé au Texas

A quoi s'attendre après la présentation des ordonnances ? Franceinfo détaille les futures étapes de ce grand chantier

22h00 : Donald Trump va mettre la main à la poche. Le président des Etats-Unis promet de faire don d'un million de dollars après la tempête Harvey.

21h34 : La Maison Blanche demande au Congrès de débloquer des fonds d'urgence.

21h19 : Au total, 100 000 foyers ont été touchés par la tempête Harvey au Texas, annonce la Maison Blanche.

19h17 : La Croix rouge honorée à Wall Street. La Bourse de New York a mis la Croix rouge et l'Etat du Texas en vedette à son ouverture aujourd'hui. L'organisme d'aide aux populations sinistrées récolte des fonds pour secourir les rescapés de la tempête Harvey au Texas.

16h19 : Voici des images du site après les explosions. On y fabrique des peroxydes organiques, un composé entrant dans la fabrication de plastiques et de produits pharmaceutiques.

16h26 : Un des responsables du groupe français Arkema, dont une usine au Texas a connu deux explosions, s'attend à de nouveaux incendies chimiques sur le site. Il explique aussi que la fumée est irritante pour les yeux ou les poumons, et que ceux qui l'auraient inhalé doivent voir un médecin. Mais du côté des secours, on parle d'un panache "extrêmement dangereux".

15h45 : Le groupe Arkema avait averti que, sans être fatales, les fumées provoquées par un éventuel incendie pourraient provoquer "des irritations oculaires, de la peau et/ou respiratoires" ainsi que nausées et somnolence". Vous trouverez plus de détails sur cet incident dans cet article.



(Godofredo A. Vasquez / AP / SIPA)

15h38 : "Nous basons bon nombre de nos évacuations sur ce qu'on appelle une modélisation du panache et, par conséquent, oui, ce panache est extrêmement dangereux", a déclaré le directeur de l'Agence fédérale des situations d'urgence (Fema), Brock Long, lors d'une conférence de presse. Mais il n'a pas donné davantage de détails sur la nature du danger.

15h36 : Le panache de fumée provoqué par les explosions dans l'usine chimique Arkema au Texas est "extrêmement dangereux" selon les secours.

13h49 : La National Guard de New York est venue prêter main forte aux secouristes au Texas. Voici une vidéo de leurs opérations de sauvetage par hélicoptère.


11h24 : Le groupe français Arkema fait état de "deux explosions" et d'émanations de "fumées noires" dans son usine de Crosby, qui est sous les eaux. Une dizaine de policiers ont été hospitalisés après avoir inhalé de la fumée, selon le bureau du shérif local.

11h18 : Deux explosions ont été entendues sur le site de l'usine chimique Arkema au Texas.

11h15 : Une usine de produits chimiques près de Houston risque d'exploser après le passage de l'ouragan Harvey. Les composants ont, en effet, besoin d'être réfrigérés, ce qui n'est plus possible après les inondations. Je vous en dis plus ici.



(BERTRAND GUAY / AFP)

09h56 : Notre journaliste Philippe Randé se trouve à Houston, où le niveau de l'eau redescend et où des habitants tentent de rentrer chez eux. Comme le montrent ces images tournées par Gilles Gallinaro, on est encore loin d'un retour à la normale dans certains quartiers.

08h02 : "Nous nous préparons à Crosby à ce que nous estimons être un scénario du pire."


Alors que l'usine chimique d'Arkema baigne dans 1,80 mètre d'eau, la direction estime n'avoir "aucun moyen" d'empêcher un incendie sur le site dans les prochains jours. Le personnel et les riverains ont été évacués face aux risques d'irritations des yeux, de la peau et des poumons liés à d'éventuels dégagements de fumée.

08h24 : Les inondations au Texas ont causé de graves dégâts dans l'usine chimique d'Arkema, à Crosby, près de Houston. "Nous avons perdu les capacités indispensables de réfrigération des matériaux sur le site, qui pourraient donc maintenant exploser et causer un incendie intense", affirme le PDG de la filiale américaine du groupe français.

07h13 : La métropole de Houston tente désormais de reprendre une vie normale. Elle a annoncé que plusieurs services municipaux, comme le métro et la collecte des ordures, allaient reprendre dans plusieurs quartiers aujourd'hui. Plusieurs autoroutes ont également rouvert à la circulation, tout comme les deux principaux aéroports de la ville.

07h06 : Alors que l'eau commence à se retirer à Houston, la Maison Blanche annonce que le vice-président, Mike Pence, se rendra aujourd'hui au Texas pour rencontrer des personnes évacuées. Un geste que le président, Donald Trump, n'a toujours pas fait.

07h03 : La tempête tropicale Harvey a été rétrogradée en dépression tropicale, ce qui n'élimine pas le risque de fortes précipitations et d'inondations sur sa trajectoire. Au Texas, le bilan humain est évalué à 33 morts.