Alligators dans la rue, oiseau dans un taxi… Cinq histoires étonnantes qui ont marqué le Texas pendant la tempête Harvey

L'ouragan Harvey s'est abattu sur le Texas avec son lot d'histoires étonnantes. Franceinfo vous raconte cinq d'entre elles. 

Une femme promène un chien à Galveston, au Texas (Etats-Unis), le 26 août 2017. 
Une femme promène un chien à Galveston, au Texas (Etats-Unis), le 26 août 2017.  (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

Le vent d'abord. Puis les trombes d'eau. Depuis vendredi 25 août, une partie du Texas subit les assauts de l'ouragan Harvey, devenu tempête tropicale, dont les inondations ont fait au moins trois morts, selon un bilan officiel provisoire annoncé lundi 28 août.

>> DIRECT. Suivez la situation après le passage de la tempête Harvey au Texas

Alors que des milliers de sauveteurs, pompiers, policiers, gardes-côtes, militaires de la garde nationale et simples volontaires se sont mobilisés pour venir en aide aux habitants de Houston et sa région, tous ont assisté à des phénomènes étonnants. Franceinfo vous liste cinq d'entre eux. 

Un chien a fui avec son sac de croquettes

Il n'a pas oublié de prendre l'essentiel. Pendant la tempête, un chien s'est baladé dans les rues de Sinton, dans le sud du Texas, avec son paquet de croquettes dans la gueule. 

L'anecdote, relayée par le Houston Chronicle (en anglais) a fait le tour de la presse locale. Vendredi 25 août, Salvador Segovia, 65 ans, ne trouve plus le chien de son petit-fils, qui le lui avait confié. "J'ai continué à crier son nom et crier son nom, mais il n'était pas dans les parages", a expliqué le sexagénaire. Le lendemain, il découvre qu'un sac de croquettes lui a été dérobé. Avec l'aide des voisins, qui relaient des photos du chien sur les réseaux sociaux, il retrouve l'animal avant le retour de son petit-fils. La photo de son escapade aura été partagée plus de 32 000 fois. 

Un journaliste se voit offrir des bières en direct

Alors qu'il était en plein direct, un journaliste de la chaîne de télévision Fox News a été interrompu par une Texane venue lui offrir… un pack de bières. 

En ce samedi 26 août, on voit le journaliste lutter contre des conditions météorologiques particulièrement violentes pour garder l'antenne. Une Texane trempée jusqu'aux os apparaît soudainement et lui lance : "Je vous ai apporté un peu de bière de Galveston."

Une attention qui semble enchanter le journaliste : "Ce sera très sympa après ce direct sur la tempête", s'exclame-t-il. Il n'hésitera pas à la remercier quelques heures plus tard, sur son compte Twitter. "Voilà ce que j'appelle un CHOUETTE photobomb ! Elle a été vraiment adorable et m'a pris dans ses bras…Un moment de légèreté dans un reportage sur un sujet grave", a-t-il écrit sur le réseau social. 

Un épervier trouve refuge dans un taxi 

Un chauffeur de taxi a eu une drôle de surprise, vendredi 25 août. William Bruso, originaire de Houston, s'est retrouvé nez à nez avec un épervier lorsqu'il est entré dans son véhicule. Le rapace, venu se protéger de la tempête, a refusé de repartir. 

FRANCEINFO

Le chauffeur qui l'a recueilli l'a baptisé Harvey, du nom de l'ouragan, et posté les aventures de l'oiseau sur sa chaîne YouTube. Il a expliqué qu'il contacterait des professionnels de la faune sauvage une fois la tempête terminée.

Un homme pêche dans son salon

Un père de famille semble avoir trouvé un moyen de tirer parti de la catastrophe. Alors que sa maison est totalement inondée, samedi 26 août, un Texan décide d'attraper des poissons à mains nues, dans son salon. C'est sa fille, Viviana Saldaña, qui a filmé et partagé la scène sur Facebook. On y aperçoit l'homme victorieux, prise à la main. 

Des alligators trouvent refuge chez l'habitant

Les alligators n'ont pas été épargnés par la tempête Harvey. Avec la montée des eaux, plusieurs ont trouvé refuge dans des jardins au Texas. Le comté de Fort Bend a rassuré la population : "Ils cherchent simplement un terrain plus élevé, ont-ils expliqué sur Twitter. Laissez-les tranquilles en attendant que le niveau d'eau redescende".

L'association Gator Squad a expliqué sur Facebook que les animaux n'étaient là ni pour se nourrir, ni pour attaquer les humains : "Ils essaient simplement de se protéger de la tempête, comme nous tous."