VIDEO. Après le passage de la tempête Dirk, le risque de crues persiste dans le Finistère

Les fortes précipitations de ces dernières 24 heures ont fait sortir de leur lit de nombreux cours d'eau. C'est le cas dans Quimperlé (Finistère) qui s'attaque mercredi au nettoyage.

LILLA BELLILI - FRANCE 3 et FRANCE 3 BRETAGNE

La tempête Dirk s'est quelque peu calmée mercredi 25 décembre, même si le Sud-Est subit actuellement des vents forts et des précipitations abondantes. Plusieurs villes bretonnes, dont Morlaix et Quimperlé (Finistère), où les inondations ont provoqué d'importants dégâts, ont demandé à ce que l'état de catastrophe naturelle soit déclaré. "Les procédures de classement en catastrophe naturelle, partout où les conditions sont réunies, seront validées dans les plus brefs délais", assure le ministère de l'Intérieur.

Le nettoyage a commencé dans les communes touchées. A Quimperlé, une partie des quais a été inondée par la Laïta mardi et une maison en bordure de l'Isole s'est en partie effondrée dans la rivière. L'effondrement total de la maison inquiète le maire de la ville. Et pourtant, la décrue est amorcée.

80 000 foyers étaient encore privés d'électricité dans le reste de la France, dont 38 000 en Bretagne, où un risque important de crues persiste, et 33 000 en vallée du Rhône.

La basse ville de Quimperlé (Finistère) a été inondé. La Laïta a débordé. 
La basse ville de Quimperlé (Finistère) a été inondé. La Laïta a débordé.  ( MAXPPP)