Intempéries : sept départements en vigilance orange "crues"

Une nouvelle perturbation pluvieuse, accompagnée de vents à 90 km/h, est attendue dans la journée dans l'Ouest et dans le Nord.

L\'Aulne en crue à Châteaulin (Finistère), après le passage de la tempête Dirk, le 25 décembre 2013. 
L'Aulne en crue à Châteaulin (Finistère), après le passage de la tempête Dirk, le 25 décembre 2013.  (FRED TANNEAU / AFP)

La Bretagne ne s'est pas encore remise du passage de la tempête Dirk, pourtant elle va devoir affronter un nouveau coup de vent et de nouvelles précipitations. A l'approche d'une nouvelle perturbation, sept départements sont placés en vigilance orange crues par Vigicrues et Météo France. Il s'agit du Finistère, du Morbihan, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire, de la Mayenne et du Nord.

Francetv info fait le point sur la situation. 

Une nouvelle perturbation annoncée par Météo France

Dans la soirée, après avoir abordé le Finistère, une nouvelle perturbation pluvieuse s'enfoncera à l'intérieur de la Bretagne, en Normandie et dans les Pays de la Loire. Elle sera accompagnée de vents soufflant 80 à 90 km/h sur les côtes, et de 60 à 80 km/h dans les terres. 

9 500 foyers encore privés d'électricité

Deux mille foyers supplémentaires étaient privés d'électricité vendredi matin en Bretagne à la suite des vents forts qui ont à nouveau frappé la région trois jours après le passage de la perturbation Dirk, a annoncé ERDF.

Au total, 9 500 personnes étaient privées de courant dans les quatre départements bretons, la plupart dans le Finistère (7 200), a précisé le gestionnaire du réseau de proximité.

Valls reconnaît une "erreur d'appréciation" de l'Etat 

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a reconnu jeudi "une erreur d'appréciation" des services de l'Etat, qui n'ont pas suffisamment pris en compte le risque de crues en Bretagne lors du passage de la tempête Dirk. "Je vais demander aux préfets concernés, notamment au préfet de région, de tirer un certain nombre d'enseignements, faire un certain nombre d'évaluations (...) pour comprendre pourquoi le niveau d'alerte (...) un cran au-dessus n'a pas été donné", a déclaré le ministre lors d'une visite à Quimperlé, dans le Finistère.

Le ministre s'est rendu aussi à Châteaulin et à Morlaix, deux autres communes du Finistère touchées par les inondations. De Morlaix, Manuel Valls a appelé à la vigilance face au risque de nouvelles inondations à l'approche de nouvelles précipitations en Bretagne, où les cours d'eau affichent des niveaux encore élevés.