Vallée de la Vésubie : un Noël particulier trois mois après la tempête Alex

Mounir Regaieg et sa famille ont passé Noël dans un logement provisoire. Leur maison est inhabitable depuis le 2 octobre dernier, jour où la tempête Alex a changé leur vie.

France 2

Dans la vallée de la Vésubie, dans les Alpes-Maritimes, trois mois après le passage de la tempête Alex, le traumatisme est toujours présent. Certaines familles, qui n’ont toujours pas pu regagner leur domicile, ont fêté Noël dans un logement temporaire. C’est le cas de la famille de Mounir Regaieg, qui a été relogée depuis trois semaines, le temps des travaux de réhabilitation dans sa maison touchée par les inondations. Ses deux petits garçons, Ayoub et Idriss, ont ouvert leurs cadeaux comme si de rien n'était, devant un sapin miniature. "On a l’habitude de faire ça un peu mieux, avec un vrai sapin, mais par manque de temps, manque de repères, on n’a pas pu, mais du moment qu’ils sont heureux, c’est le plus important", relativise Mounir.

Tourner la page

Le 2 octobre dernier, l’eau est montée jusqu’au pied de leur habitation, et il est désormais impossible d’y accéder. Une fois les travaux terminés, la famille de Mounir ne retournera pas dans cette maison, où les souvenirs douloureux sont encore trop vifs. "Le toboggan des enfants est parti dans la rivière […]. C’est que des mauvais souvenirs qui réapparaissent, des scènes traumatisantes. […] Je ne veux pas prendre ce risque pour l’avenir de mes enfants." Il espère trouver un acheteur ou un locataire pour enfin tourner la page. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vallée de la Vésubie : un Noël particulier trois mois après la tempête Alex.
Vallée de la Vésubie : un Noël particulier trois mois après la tempête Alex. (Capture d'écran/France 2)