Tempête Alex : passé le choc, la solidarité s'organise dans les Alpes-Maritimes

Pour les sinistrés qui ont tout perdu après le passage de la tempête Alex dans l’arrière-pays niçois, la solidarité s’organise samedi 3 octobre.

FRANCEINFO

Samedi 3 octobre, sur la place du village de Roquebillière (Alpes-Maritimes), passé le choc du passage de la tempête Alex la veille, les habitants se prennent en main. Il n’y a plus d’électricité ni de ravitaillement, alors l'entraide est de mise. La boulangère apporte des tartes de sa boulangerie pour les distribuer. De la nourriture et du réconfort pour des villageois qui ont besoin de tout. "On n’a plus d’eau, plus d’électricité, on ne peut plus se laver, on ne peut plus rien faire", déplore deux villageoises.

Des gymnases réquisitionnés

À Lantosque (Alpes-Maritimes), Henri Amadei doit évacuer sa maison qui menace de s’écrouler. "Je suis venu prendre des médicaments et quelque chose de chaud pour dormir cette nuit", explique-t-il. Samedi soir, il peut pourra  compter sur la solidarité et dormir dans un gymnase. Pour les habitants, il va falloir être solidaires et patients : les ravitaillements de première nécessité risquent de durer. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une maison en partie emportée par la crue de la rivière, à Roquebillière (Alpes-Maritimes), samedi 3 octobre 2020. 
Une maison en partie emportée par la crue de la rivière, à Roquebillière (Alpes-Maritimes), samedi 3 octobre 2020.  (NICOLAS TUCAT / AFP)