Cet article date de plus d'un an.

Emmanuel Macron dans la vallée de la Roya : une présence "indispensable" selon le maire de Breil-sur-Roya

Le maire de Breil-sur-Roya a apprécié la venue du président de la République, alors que les habitants de la vallée ont eu "un fort sentiment d'abandon".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron rencontre des pompiers dans la vallée de la Roya, le 7 octobre 2020. (CHRISTOPHE SIMON / POOL)

La présence du chef de l'Etat dans la vallée de la Roya mercredi 7 octobre "était indispensable pour montrer à la population que ce petit territoire proche de l'Italie fait bien partie de la France, alors qu'on a eu souvent le sentiment d'être abandonnés", a réagi sur franceinfo Sébastien Olharan, le maire de Breil-sur-Roya. Emmanuel Macron s'est rendu dans les vallée dévastée par la tempête Alex. Le président de la République a notamment annoncé que l'Etat mettra "plusieurs centaines de millions d'euros" pour la reconstruction.

Les engagements du président appréciés

"Le président a tenu un discours rassurant", souligne Sébastien Olharan. Il note "les engagements" pris par le chef de l'Etat d'apporter "tout le soutien" dont ont besoin les villages "pour reconstruire notre vallée", et pour "pérenniser, moderniser et réparer cette ligne ferroviaire Nice-Breil-Cuneo, dont nous avons vu qu'elle était une ligne de vie et qui était menacée depuis des années".

Sébastien Olharan apprécie également l'engagement que "les administrés, qui ont tout perdu, soient indemnisés par les assurances à la hauteur des dégâts qu'ils ont subis". Emmanuel Macron a demandé aux assureurs "de faire le plus vite possible, le plus simple possible".

Les habitants ont "longtemps attendu les premiers hélicoptères"

La venue du président de la République était "importante" car la vallée "a eu un fort sentiment d'abandon", lance le maire de Breil-sur-Roya. Les habitants du village ont attendu "vraiment longtemps à scruter le ciel pour voir les premiers hélicoptères venir nous approvisionner. Nous avons attendu longtemps avant de recevoir les premières bouteilles d'eau potable".

Sébastien Olharan apprécie également "les moyens impressionnants" mis en œuvre avec "le génie militaire" pour "reconstruire les routes" afin de rétablir les accès, car actuellement "toutes les communes sont coupées les unes des autres". Car il y a actuellement "une énorme logistique pour approvisionner par voie aérienne les communes du haut de la vallée".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tempête Alex

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.