Vents violents : 60 000 foyers toujours privés d'électricité, principalement en Nouvelle Aquitaine

La plupart des foyers touchés sont en Nouvelle Aquitaine. 

Sous l\'effets des violentes bourrasques de vent, un échafaudage s\'est effondré place Gambetta à Bordeaux (Gironde), samedi 4 février 2017. 
Sous l'effets des violentes bourrasques de vent, un échafaudage s'est effondré place Gambetta à Bordeaux (Gironde), samedi 4 février 2017.  (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Après avoir balayé le Sud-Ouest, la tempête Leiv ne souffle plus sur le centre de la France. la vigilance orange aux vents violents qui concernait encore six départements a été levée, samedi 4 février, selon le dernier bulletin de Météo France dans l'après-midi. En début de soirée, encore 60 000 foyers sont toujours privés d'électricité, principalement en Nouvelle Aquitaine, selon Enedis, la société gestionnaire du réseau de distribution d’électricité en France.

Plus aucun départements en alerte. L'Allier, du Cher, de la Loire, de la Nièvre, du Puy-de-Dôme et de la Saône-et-Loir étaient encore concernés à la mi-journée. 

L'alerte a été levée pour tous les départements du Sud-Ouest. Mais des dégâts importants ont été occasionnés, principalement en Gironde, en Charente-Maritime et en Charente, après le passage de la tempête Leiv dans la matinée. 

Environ 260 000 foyers étaient privés d'électricité dans l'après-midi. Ces coupures concernent 120 000 foyers en Charente-Maritime, ainsi que 35 000 en Charente, selon France Bleu La Rochelle. Environ 50 000 foyers sont privés d'électricité en Gironde, surtout dans le Médoc et la Haute-Gironde, selon la préfecture du département.

Météo France a relevé 128 km/h à Cognac, 102 km/h à Clermont-Ferrand, 118 km/h à Châteauroux. Des valeurs au-dessus de 140 km/h ont été enregistrées en fin de nuit sur le littoral.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #METEO

21h48 : Le sud-ouest de la France a été balayé par la tempête Leiv cette nuit. France 2 fait le point sur les dégâts.





(FRANCE 2)

21h25 : Dans les Alpes, la neige s'est invitée sur la route des vacances ce week-end, entraînant des perturbations. Mais une fois arrivés dans les stations de ski, les vacanciers ne peuvent que se réjouir de cet enneigement sur les pistes. France 2 les a suivis.


(FRANCE 2)

20h39 : A un internaute de Saintes qui les interpellait sur Twitter, Enedis indique que les derniers foyers devraient être reconnectés demain soir.

20h37 : Il n'y a plus que 60 000 foyers privés d'électricité indique le gestionnaire du réseau Enedis.

19h07 : La préfecture de Haute-Savoie met en garde ce soir contre un risque accru de déclenchement d'avalanches sur les massifs du département suite aux chutes de neige constatées ces dernières heures. Le risque de déclenchement de plaques, pouvant "céder au passage d'un seul skieur", sera particulièrement élevé ce dimanche - de niveau 4 sur une échelle de 5 - au dessus de 2.000 mètres d'altitude.

17h07 : Il y a encore 155 000 foyers toujours privés d'électricité dont 130 000 en Nouvelle Aquitaine (les 25 000 restants en Auvergne-Rhône-Alpes), indique Enedis, le gestionnaire du réseau, à franceinfo.

15h25 : Météo France lève la vigilance orange qui restait dans six départements.

14h58 : Après le passage de la tempête en Gironde, le village de Brach est privé d'électricité depuis ce matin. Habitants et commerçants s'organisent comme ils peuvent.

(FRANCE 2)

14h45 : Le trafic ferroviaire est revenu à la normale, à la mi-journée, selon la SNCF, après une matinée perturbée par la tempête Leiv. Des "retards résiduels" touchent encore les axes Paris-Bordeaux et Paris-Toulouse, sur les trains partis ce matin.

12h25 : Météo France lève l'alerte orange dans 13 départements. L'Allier, le Cher, la Loire, la Nièvre, le Puy-de-Dôme et la Saône-et-Loire sont toujours en vigilance orange.

11h54 : En milieu de matinée, 250 000 foyers étaient toujours privés d'électricité, principalement en Charente-Maritime, selon Enedis, qui a renforcé ses équipes d'interventions, pour réalimenter les foyers concernés.

11h27 : Le trafic des TGV sur l'axe Paris-Bordeaux a repris depuis 9h30, après presque deux heures d'interruption, mais il est toujours ralenti entre Angoulême et Bordeaux.

11h27 : Un TER a percuté un arbre tombé sur les voies en Haute-Vienne sur la ligne entre Limoges et Châteauroux. Le pare-brise de la motrice du train a été cassé et le TER doit être remorqué. Le trafic est interrompu jusqu'à environ 13 heures, annonce la SNCF.

11h32 : Les perturbations liées à la tempête Leiv se multiplient dans Sud-Ouest. Foyers privés d'électricité, trams à l'arrêt, écoles fermées… Dans cet article, franceinfo récapitule les conséquences des intempéries.




(MAXPPP)

11h31 : La direction d'Enedis, filiale d'EDF, assure que "quelques personnes" se sont déclarées en grève et qu'elle a "pu trouver d'autres salariés volontaires".

11h31 : La CGT mines et énergie a demandé aux salariés de refuser de participer au dispositif d'urgence mis en place par Enedis (ex-ERDF) pour rétablir le courant des foyers privés d'électricité après les tempêtes, dans le Sud-Ouest. Le premier syndicat des industries électriques et gazières dénonce les "cures d'austérité" menées au sein du groupe EDF ainsi que le gel des salaires.


11h02 : La tempête Leiv s'est abattue sur le sud-ouest de la France. Les rafales de vent, qui ont atteint les 148 km/h, ont causé quelques dégâts, notamment sur le réseau électrique, mais n'ont pas fait de victime. Et l'alerte rouge a finalement été levée dans la matinée.

(FRANCEINFO)

10h44 : La tempête Leiv, arrivée par l'Atlantique ce matin, va rapidement gagner le Massif Central pendant la journée, tout en s'épuisant progressivement en pénétrant dans les terres.

10h43 : Désormais, 18 départements sont placés en vigilance orange aux vents violents dans l'ouest et le centre de la France, de la Nièvre jusqu'à la Vendée. Les Landes sont en vigilance orange pour "vagues-submersion", tout comme la Vendée, la Gironde et la Charente-Maritime.

10h32 : La vigilance rouge est levée en Gironde, Charente et Charente-Maritime. Les trois départements restent en vigilance orange.

10h31 : La tempête Leiv s'est abattue sur le sud-ouest de la France dans la nuit. Des vents soufflant jusqu'à 148 km/h ont été enregistrés au Cap Ferret (Gironde). Branches arrachées, arbres et panneaux couchés... Avant le lever du jour, les pompiers avaient effectué 24 sorties sur tout le département.

10h03 : Le trafic a été interrompu sur la ligne TGV Paris-Bordeaux, ce matin, entre 7h30 et 9 heures, selon la SNCF. Un train de marchandises a percuté un arbre tombé sur les deux voies au niveau de Luxé, en Charente. La circulation reprend à présent.

10h03 : Vous faites bien de le rappeler @natou, si trois départements sont en vigilance rouge, 16 autres sont en vigilance orange, dont le vôtre, selon Météo France. Et le vent peut y souffler entre 100 et 120 km/h en plaine, jusqu'à 130 km/h sur le relief. La fin de l'alerte est, pour le moment, prévue dans l'après-midi, vers 16 heures.

09h42 : Bjr. Savez vous combien de temps nous devons supporter cette météo tempétueuse ? Je vis à Clermont-Ferrand et chez nous aussi les vents sont forts. Merci.

09h38 : La Charente, la Charente-Maritime et la Gironde sont en alerte rouge pour "vents violents" jusqu'à au moins 13 heures, au passage de la tempête Leiv. Les vents, selon Météo France, pourraient atteindre 160 km/h par endroits.

09h30 : @Yoshi du Wa : En Gironde, les établissements scolaires sont, en effet, fermés et les transports scolaires sont à l'arrêt. Des ponts, parcs et jardins sont aussi fermés, et les marchés en plein air sont interdits. La Charente et la Charente-Maritime ont également pris des mesures du même ordre. Vous pouvez trouver toutes les informations sur les sites web des préfectures.

09h10 : Des écoles fermées le samedi ?

09h02 : Trois tempêtes se succèdent, depuis hier sur la côte Atlantique :Kurt, Leiv et Marcel. Dans cet article, nous vous expliquons ce qu'l faut savoir sur ces tempêtes.

08h57 : Ce sont au total quelque 250 000 foyers qui étaient privés d'électricité, à 8 heures, selon Enedis. Mais "la situation évolue toutes les demi-heures", selon Jean-François Allin, directeur adjoint de la communication d'Enedis, interrogé par franceinfo. Suivez la situation en direct.

08h10 : Les vents pourraient atteindre 160 km/h localement dans ces trois départements. En prévision de ces vents violents, la circulation des poids lourds est interdite depuis minuit sur le réseau national de la région Nouvelle-Aquitaine. En Gironde, les transports scolaires ont été suspendus et les écoles sont fermées. La situation est à suivre dans notre direct.

08h10 : Au moins 200 000 foyers sont privés d'électricité en Gironde, en Charente et en Charente-Maritime, d'après le gestionnaire du réseau électrique Enedis. Les trois départements sont placés en alerte rouge aux vents violents.