VIDEO. En France, quelles sont les régions les plus exposées aux risques de séismes ?

Une carte des régions montre les zones qui risquent le plus d'être touchées par un séisme.

BRUT

En France aussi, la terre peut trembler. Ce lundi 11 novembre, un séisme a touché la vallée du Rhône, dans la Drôme et l'Ardèche. Une secousse éclair qui a été d'une puissance sans équivalent en France depuis 16 ans. Si aujourd'hui il est impossible de faire une prévision précise des séismes, il existe en revanche une carte du zonage sismique qui indique les différentes zones avec les différents niveaux de sismicité. Sur cette carte, les zones de sismicité fortes qui ressortent sont le front des Alpes, le sud est, la vallée du Rhin et le front des Pyrénées.

Ces zones de sismicité correspondent aux accidents tectoniques, aux failles et donc à la géologie. Ainsi, des géologues et des chercheurs ont pour objectif d'identifier des structures qui vont générer des tremblements de terre, aussi appelées des failles. Dans la globalité, cela s'appelle un aléa. Il est défini par la probabilité qu'un séisme d'une certaine magnitude puisse affecter une région durant une période donnée.

Si la France n'est pas à l'abri "d'avoir des séismes de magnitude modérée à même potentiellement importante", ces derniers demeurent rares. Selon Yann Klinger, sismologue au CNRS, il y a un séisme de magnitude comprise entre 5 et 5,5 tous les 10-15 ans en France. À magnitude 6 et au-delà, ils sont particulièrement rares : cela se compte en centaines d'années voire en milliers d'années.

VIDEO. En France, quelles sont les régions les plus exposées aux risques de séismes ?
VIDEO. En France, quelles sont les régions les plus exposées aux risques de séismes ? (BRUT)