Ce que l'on sait du séisme en Charente-Maritime

De nombreux internautes ont signalé cette secousse, dont l'épicentre est situé près de Rochefort, selon le Réseau national de surveillance sismique.

L\'épicentre du séisme, ressenti le 28 avril 2016, est situé autour de Rochefort (Charente-Maritime).
L'épicentre du séisme, ressenti le 28 avril 2016, est situé autour de Rochefort (Charente-Maritime). (google maps)

La terre a tremblé, jeudi 28 avril, dans l'ouest de la France. Un "séisme significatif" a été ressenti en Charente-Maritime, a indiqué à francetv info le Réseau national de surveillance sismique (Rénass). Voici ce que l'on sait de ce tremblement de terre.

Quelle est sa magnitude ? 

L'Institut d'études géologiques des Etats-Unis (UGSG), organisme gouvernemental américain chargé de la surveillance de l'activité sismique sur son territoire et à travers le monde, parle d'un séisme de magnitude 4,3. Le Rénass, qui s'appuie sur ses réseaux locaux pour établir le niveau d'intensité du séisme, évoque de son côté un séisme de magnitude 5 sur son site internet.

Un responsable du Bureau de recherches géologiques et minières, interrogé par francetv info, a pour sa part confirmé "un événement sismique, dont la magnitude est estimée par le Commissariat à l'énergie atomique à 5,2". Un chiffre repris par la préfecture de Charente-Maritime dans son communiqué.

Où se situe l'épicentre ?

D'après le Rénass, l'épicentre se situe au nord de la ville de Rochefort, dans un rayon de 10 km environ. Là encore, l'USGS donne une information différente : pour l'organisme américain, l'épicentre se trouve à 8 km au large de Châtelaillon-Plage. La préfecture donne pour sa part une indication plus vague : "entre La Rochelle et Rochefort, dans le secteur d'Aytré".

Jusqu'où a-t-il été ressenti ? 

"Nous avons enregistré des témoignages dans une large zone, de Bordeaux à Rennes et vers l'est, jusqu'à Angers et Limoges", a expliqué à francetv info un responsable du Bureau de recherches géologiques et minières. Sur Twitter, divers témoignages confirment que l'onde de choc du séisme a été ressentie dans une jusqu'en Vendée, à Poitiers, à Niort ou encore à Bordeaux, à près de 200 km de La Rochelle à vol d'oiseau.

A partir des témoignages qu'il a receuillis, le Bureau central sismologique français a publié une carte des villes où le séisme a été ressenti :

Y a-t-il des dégâts ? 

Pour l'instant, aucun dégât n'a été signalé. "A cette heure, cet événement n'a pas donné lieu à des demandes de secours auprès des sapeurs-pompiers", a indiqué la préfecture dans un communiqué. "Un recensement plus précis des conséquences a été lancé", souligne-t-elle.

De nombreux témoins ont signalé des chutes d'objets situés sur des étagères ou des morceaux de plâtre des plafonds. "A Fouras, gros tremblement, dans un hôtel, des objets sont tombées des étagères. Grosse frayeur", a indiqué par exemple un internaute à francetv info. Le tremblement de terre semble avoir réveillé et effrayé beaucoup d'internautes.

Est-ce une zone à risque ?

La Charente-Maritime est connue pour son activité sismique, située en général plutôt du côté de l'île d'Oléron, selon Sophie Lambotte, sismologue au Rénass. "Magnitude 5, c'est déjà un séisme important, on n'en a pas si fréquemment que ça, ça sort un peu de l'ordinaire", a-t-elle souligné. 

Selon la sismologue, un tremblement de terre d'une magnitude supérieure à 5 avait été enregistré près de l'île d'Oléron en 1972 et un autre autour de 4,5 en 2005. Une activité sismique importante est également connue plus au nord, du côté de Fontenay-le-Comte, en Vendée, le département voisin.

"On est à la limite des failles héritées du Massif armoricain, des failles cisaillantes qui coulissent d'un bord sur l'autre. Il y a d'autres failles du côté d'Oléron qui sont de même orientation", a poursuivi la spécialiste.