Séisme en Vendée de 4,8 : "J'ai senti la maison vibrer", témoigne le maire de La Châtaigneraie

Un séisme de magnitude 4,8 a été détecté lundi à 4h08 en Vendée, à 19 kilomètres de Fontenay-le-Comte, rapporte le Réseau national de surveillance sismique (RéNass).

Un séisme de magnitude 4,8 été détecté, lundi 12 février 2018 à 4h08 en Vendée, à 19 kilomètres de Fontenay-le-Comte, rapporte le Réseau national de surveillance sismique (RéNass).
Un séisme de magnitude 4,8 été détecté, lundi 12 février 2018 à 4h08 en Vendée, à 19 kilomètres de Fontenay-le-Comte, rapporte le Réseau national de surveillance sismique (RéNass). (GOOGLE MAPS / FRANCEINFO)

Un séisme de magnitude 4,8 été détecté, lundi 12 février, à 4h08 en Vendée, à 19 kilomètres de Fontenay-le-Comte, rapporte le Réseau national de surveillance sismique (RéNass). Le tremblement de terre a été ressenti également à Frontenay-Rohan-Rohan dans les Deux-Sèvres, à 40 kilomètres de Fontenay-le-Comte. Sur Twitter, des habitants disent l'avoir ressenti. Il s'agit du plus fort séisme ressenti dans le secteur depuis avril 2016.

"On a entendu un bruit assourdissant, un grand boum", a raconté Joachim Chauvet à franceinfo. Ce boulanger de Fontenay-le Comte, qui était au travail au moment du tremblement de terre, a d'abord pensé "que c'était un véhicule qui était rentré dans le magasin", avant de s'apercevoir que ce n'était pas le cas. Pour d'autres, ce fut un réveil brutal. C'est le cas du maire de La Châtaigneraie, en Vendée, Nicolas Maupetit. L'élu raconte avoir été réveillé "vers 3h45 à peu près par un bruit sourd, un grondement très fort" dans la nuit de dimanche à lundi.

J'ai cru que c'était un accident, comme un camion qui rentrait dans une maison à côté, tellement ça a fait un bruit très fortNicolas Maupetit, maire de La Châtaigneraie (Vendée)à franceinfo

Selon le maire vendéen, le grondement a duré quatre ou cinq secondes. "J'ai ressenti la maison vibrer, les murs tremblaient", indique Nicolas Maupetit. Étant pompier, dit-il, l'élu a rapidement évacué l'hypothèse d'un accident et il a compris que c'était un tremblement de terre. "J'ai vite fait le tour de la maison. J'ai même pris mon téléphone portable, au cas où on m'appelle. Je ne vous cache pas que le cœur battait", confie Nicolas Maupetit. "Par rapport à mon ressenti, je pense que les gens ont eu très peur", ajoute-t-il.

Séisme en Vendée : le témoignage du maire de la Châtaigneraie, Nicolas Maupetit
--'--
--'--