Séisme en Drôme-Ardèche : "La tectonique des plaques se traduit d'un seul coup, en France aussi" explique un sismologue

La France a déjà connu des séismes de cette magnitude, rappelle le spécialiste. Et même plus fort que celui de lundi.

Le quartier de Mélas au Teil (Ardèche) est particulièrement touché par le fort séisme qui a secoué la région, lundi 11 novembre.
Le quartier de Mélas au Teil (Ardèche) est particulièrement touché par le fort séisme qui a secoué la région, lundi 11 novembre. (LAURE FUMAS / MAXPPP)

Le séisme de magnitude 5,4 survenu lundi 11 novembre peu avant midi près de Montélimar (Drôme) n'est pas exceptionnel. "Il y a déjà eu des séismes de cette magnitude, et même des séismes plus forts" en France, a assuré sur franceinfo Yann Klinger, sismologue, directeur de recherche CNRS à l'Institut de physique du globe de Paris. "La tectonique des plaques se traduit d'un seul coup, en France aussi."

franceinfo : Y-a-t-il déjà eu des séismes de cette magnitude-là en France ?

Yann Klinger : Bien sûr, il y a déjà eu des séismes de cette magnitude, et même des séismes plus forts, avec le grand séisme français de 1909, probablement de magnitude 6, à Lambesc (Bouches-du-Rhône), dans l'arrière-pays aixois. Sachant que l'échelle n'est pas linéaire et qu'entre 5 et 6 c'est très différent, vous avez un facteur 30 en termes d'énergie. Il y a assez régulièrement des petits séismes en France, dans le massif armoricain, le front des Alpes et le Rhône, et le Rhin. Dans la basse vallée du Rhône, il y a une petite activité micro sismique qui est documentée, avec les "essaims du Tricastin", deux épisodes au XVIIIe et XIXe siècles. 

Est-ce que ça traduit une activité particulière ?

Ça traduit le fait que la tectonique des plaques, avec à très grand échelle le rapprochement de la plaque Afrique par rapport à la plaque Eurasie, c'est une réalité, avec des failles qui bougent à des vitesses extrêmement lentes, mais qui de temps en temps génèrent un petit séisme. La tectonique des plaques se traduit d'un seul coup, en France aussi.

En France, cela peut aller jusqu'à quelle magnitude ?

On ne fait pas de prévision. Il faut être clair : aujourd'hui, on ne prédit pas les séismes, par contre on s'intéresse aux failles. On sait qu'il y a des failles de plusieurs kilomètres en France, donc on pourrait avoir des séismes de magnitude 6, sans problème. La magnitude, c'est l'énergie. Cela dépend de la taille de la faille qui va rompre, et de combien ça va bouger sur la surface de faille.