Dix ans après le séisme, Haïti peine à se reconstruire

Il y a dix ans, Haïti était touché par un terrible séisme et une épidémie de choléra faisant 220 000 morts. Dix ans après, la situation est toujours préoccupante.

C'était le 12 janvier 2010. Haïti était frappé par une catastrophe sans précédent, un tremblement de terre qui est aujourd'hui toujours dans les esprits. Les habitants ont toujours du mal à en parler. "Pour moi, c'est le pire jour de ma vie, je suis tellement triste. Jamais plus je ne pourrais jouer au football, ma vie a basculé en quelques secondes", raconte Isaac Joseph, dont les deux jambes ont été broyées. Il y a dix ans jour pour jour à 16h53, la secousse durait 55 secondes pendant lesquels les bâtiments tombaient un à un à Port-au-Prince, la capitale.

Corruption et pauvreté

Les blessés étaient soignés à même le sol. Dans les décombres, les sauveteurs cherchaient les survivants. Au total, le drame a fait plus de 220 000 morts, 300 000 blessés et 1,5 million de Haïtiens sinistrés. Un pays parmi les plus pauvres du monde qui a subi la famine pendant de nombreux mois malgré l'aide internationale. Si des milliards d'aides ont été promises donc, le pays ne s'est pas relevé. Le plus grand hôpital n'est toujours pas terminé. Récemment, des émeutes nocturnes ont eu lieu pour dénoncer un gouvernement corrompu et inefficace. Les Haïtiens se sentent abandonnés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un hôpital de Port-au-Prince, le 25 novembre 2019.
Un hôpital de Port-au-Prince, le 25 novembre 2019. (VALERIE BAERISWYL / AFP)