"Réservoir stratégique", "impacts très concrets"... Comment le débit du Rhône est devenu une source de tension entre la Suisse et la France

Par sa position en amont, la Suisse contrôle la quantité d'eau qui s'écoule dans le Rhône. Depuis plus de dix ans, Paris demande à Berne de revoir la gestion du débit du plus puissant des fleuves français.
Article rédigé par Boris Hallier
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Avec le barrage du Seujet à Genève, la Suisse peut réguler le niveau du lac Léman mais aussi le débit du Rhône. (MOIRENC CAMILLE / HEMIS.FR / VIA AFP)

Emmanuel Macron est en visite en Suisse depuis mercredi 15 novembre. Le chef de l'État a notamment été reçu à Berne : un déplacement rare pour un président français et signe d'un réchauffement avec la diplomatie helvète. Parmi les sujets de discussion, il y a la gestion de l'eau, car avec ses 1 400 glaciers, la Suisse est comme un château d'eau pour l'Europe.

Le Rhône prend sa source dans le glacier qui porte son nom en Suisse et s'écoule ensuite depuis le lac Léman, avant, enfin, de serpenter jusqu'à la France, où le fleuve se jette dans la Méditerranée. Or, les Helvètes ont la "main sur le robinet" : "À la sortie du lac Léman, il y a ce robinet qui est le barrage du Seujet qui définit en fait la régulation du Léman, mais qui va donc aussi avoir des impacts très concrets sur la quantité d'eau qui est ensuite envoyée sur le territoire français", explique Christian Bréthault, professeur à Genève et codirecteur de la chaire hydropolitique de l'Unesco.

La régulation du lac Léman a pris "une importance nouvelle"

De nombreux secteurs stratégiques dépendent du Rhône comme le refroidissement des centrales nucléaires. Et en 2011, la centrale du Bugey a fait face à une baisse de débit. "On était sorti d'un hiver avec un peu moins de neige et donc le lac était au-dessous des cotes, rappelle Christian Bréthault. Du coup, Genève a décidé de réduire le débit sortant pour faire remonter le lac, sans forcément consultation préalable de la France. Cela a mené à un problème de refroidissement qui n'a jamais mis en péril la sécurité nucléaire, mais qui a eu un impact sur les modalités de production à l'aval."

Un enjeu encore plus sensible avec le réchauffement climatique. "Avec les sécheresses de plus en plus sévères, le Léman devient un réservoir stratégique, développe Christian Bréthault. La régulation du Léman prend donc une importance nouvelle et nécessite également de rediscuter des modalités opératoires."

La France réclame donc un accord pour améliorer le contrôle des débits du Rhône. Des négociations ont été entamées en 2015 entre la France et la Suisse sur cette question. Un accord est sur le point d'être finalisé pour une meilleure coordination franco-suisse. 

Comment le débit du Rhône est devenu une source de tension entre la Suisse et la France. Le reportage de Boris Hallier
Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.