La sécheresse inquiète les maraichers

Les fruits et les légumes souffrent particulièrement des fortes chaleurs de ces dernières semaines.

France 3

Sur les marchés, les fruits et les légumes font grise mine. En cause : la sécheresse et les fortes chaleurs de ces dernières semaines.

Dans les allées du marché de Riom (Puy-de-Dôme) ce matin samedi 25 juillet, les étals ont perdu de leurs couleurs et certains légumes n'ont pas belle allure. Les températures caniculaires dans la région perturbent les récoltes des maraichers. Les productions de radis, de tomates et de poivrons de Didier Rodrigue n'ont pas résisté à la chaleur. Cette période de sécheresse est la plus violente depuis 12 ans. Didier Rodrigue pourrait perdre 15% de chiffre d'affaires.

En cuisine, on s'adapte

Au détour d'une ruelle en plein centre de Clermont-Ferrand, le chef Jean-Claude Leclerc fait lui aussi face à cette situation. Pour élaborer ses plats et sa carte qui figure au Guide Michelin, il sélectionne des produits de qualité, mais depuis le début de la sécheresse, se fournir en légumes est devenu compliqué. Faute de produits de qualité, certains plats ont dû être retirés de sa carte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le prix moyen du kilo de fruits descend à 3,34 euros, contre 3,78 euros en 2013, et celui du kilo de légumes baisse à 2,15 euros, contre 2,21 euros en 2013.
Le prix moyen du kilo de fruits descend à 3,34 euros, contre 3,78 euros en 2013, et celui du kilo de légumes baisse à 2,15 euros, contre 2,21 euros en 2013. (BSIP / AFP)