La canicule attise les feux

Des milliers d'hectares de culture et de végétation sont partis en fumée jeudi 25 juillet. C'est l'une des conséquences de la canicule et de la sécheresse. Dans l'Eure, plusieurs centaines de pompiers ont été mobilisés

Un champ fraîchement moissonné qui a pris feu. Dans l'Eure, cette situation s'est multipliée ces derniers jours. Près de 1 400 hectares de culture ont brûlé ces derniers jours, du jamais vu dans l'histoire du département. Et parfois, à quelques mètres seulement des habitations. Plus de 500 pompiers sont mobilisés pour venir à bout des flammes. 23 d'entre eux ont été légèrement blessés. 

Vers Toulouse, une quarantaine de personnes évacuées

Des plants de blé ou de chaume ultra secs et un air très chaud, un cocktail explosif pour les cultures. La moindre étincelle suffit à déclencher un départ de feu comme ici, à Daux, en Haute-Garonne, au nord de Toulouse. Une quarantaine de personnes ont dû être évacuées. "On sait pas quoi faire, on veut faire mais on peut rien faire. Et ça se calmait d'un côté, ça repartait de l'autre. Toutes les maisons sont sauvées donc c'est le principal", commente un riverain. En Lorraine également, plus de 200 hectares sont partis en fumée. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration d\'un camion de pompier
Illustration d'un camion de pompier (PHILIPPE HUGUEN / AFP)