Incendies en Gironde : le maire d'Hostens demande à Élisabeth Borne de "faire intervenir l'armée"

La reprise du feu en Gironde a déjà brûlé 7 400 hectares de forêt, alors qu'en juillet l'incendie avait dévasté près de 15 000 hectares.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La Première ministre Elisabeth Borne, en déplacement en Gironde, a rencontré les pompiers qui luttent contre le feu de Landiras, le 11 août 2022. (PHILIPPE LOPEZ / POOL / AFP)

"Je lui ai demandé de faire intervenir l'armée pour la surveillance" a confié le maire d'Hostens Jean-Louis Dartiailh, invité sur franceinfo jeudi 11 août, suite au déplacement d'Élisabeth Borne dans sa commune.

>>Incendies en France : suivez le direct

Hostens fait face à une reprise du feu un mois après avoir combattu l'incendie qui avait brûlé 15 000 hectares de forêt en Gironde. À l'heure actuel, 1 100 pompiers se battent toujours pour combattre les flammes qui ont parcouru 7 400 hectares depuis mardi soir. Des renforts de l'Union européenne sont attendus dès ce soir.

La crainte, c'est "l'après-feu"

Les 1 500 habitants d'Hostens ont tous été évacués une deuxième fois. Et aujourd'hui, la crainte du maire d'Hostens, c'est "l'après-feu". "Nous sommes épuisés car cela fait un mois que nous suivons ce feu 24 heures sur 24", explique-t-il. Surveillance qui s'effectue avec des bénévoles "même si nous avions l'assistance des pompiers" précise Jean-Louis Dartiailh. Des bénévoles qui ont été nombreux jusqu'à présent car "ce sont des gens en vacances". Mais la surveillance va durer "des semaines, des mois" et le maire craint de "ne plus avoir la capacité de faire cette surveillance surtout que le territoire brûlé s'est accentué".

Alors à la Première ministre en déplacement ce jeudi, Jean-Louis Dartiailh a demandé l'aide de l'armée pour cet après-feu. Élisabeth Borne lui aurait alors répondu "de voir ça avec la DFCI", la Défense des forêts contre les incendies. Mais pour Jean-Louis Dartiailh, le DFCI est souvent aussi composé de volontaires "donc on est dans le même cas de figure", précise-t-il.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.