Incendies en Gironde : "La situation va rester difficile dans les deux, trois jours à venir", préviennent les pompiers

L'intervention la plus "complexe" est celle qui concerne la commune de Landiras, explique le SDIS. La sécheresse, le vent, la chaleur compliquent le travail des pompiers qui tentent de protéger les habitations.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un pompier progresse dans la forêt entre Landiras et Guillos (Gironde), touchée par un incendie, le 13 juillet 2022. (THIBAUD MORITZ / AFP)

Cela fait déjà trois jours que les pompiers de Gironde combattent d'importants incendies et "la situation va rester difficile dans les 2-3 jours à venir", prévient samedi 16 juillet sur franceinfo le lieutenant-colonel Arnaud Mandousse, officier de communication des sapeurs-pompiers du département. "Ce qui est le plus compliqué, poursuit-il, ce sont les conditions météorologiques depuis plusieurs mois : la sécheresse, des conditions de fin d'été, beaucoup de vent, des températures très élevées. Les conditions d'intervention sont difficiles pour les sapeurs-pompiers."

>>> Incendies en Gironde : suivez l'évolution de la situation en direct

Deux incendies sont en cours : l'un près de La Teste-de-Buch où 3 150 hectares de forêt ont brûlé, le deuxième à Landiras où 6 500 hectares sont partis en fumée, soit une surface de "10 kilomètres sur 9", précise le lieutenant-colonel. "Sur ce feu, la situation reste très complexe. On limite sa progression mais on se concentre sur la protection des habitations, qui ont été assez gravement menacées cette nuit". La thèse criminelle est privilégiée.

Un pompier hospitalisé

Sur le feu de La Teste, dû selon le maire et la Première ministre à une voiture tombée en panne, Arnaud Mandousse évoque une "situation à peu près stabilisée" : "On n'est pas encore maîtres du feu. Il y a un vent soutenu qui rend les opérations difficiles, mais il ne progresse plus depuis hier. Cazaux est hors de danger. On a réussi à sauver le village, avec des opérations assez complexes cette nuit."

Pès de 1 200 sapeurs-pompiers sont mobilisés sur ces deux feux, avec "quelques blessures légères", indique l'officier de communication. Un pompier venu de Corrèze a été hospitalisé hier, victime d'hyperthermie, "mais il devrait sortir dans la journée", affirme le lieutenant-colonel.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.