Haute-Vienne : une sécheresse préoccupante

Conséquence des fortes températures, les nappes phréatiques et le niveau des cours d’eau sont au plus bas. Dans le Limousin, le département de la Haute-Vienne est en alerte : les mesures de restriction d’eau se renforcent.

La situation est catastrophique pour la Fédération de Pêche de la Haute-Vienne. Elle déplore un manque de prise de conscience en amont, en dépit des alertes du comité sécheresse, qui demande d’anticiper toujours plus tôt chaque année. "On a assisté encore à des dérogations des services de l’Etat, pour des vidanges d’étang par exemple, qui n’auraient pas dû se faire dans ce contexte-là," regrette notamment Paul Duchez, président de la Fédération.

Inquiétude aussi chez les agriculteurs

Même inquiétude du côté des éleveurs, les troupeaux manquent d’herbe. Frédéric Lascaud observe son dernier pré encore vert : "la terre est dure comme du béton, on est vraiment dans un cul de sac en termes de proposition. On se retrouve à regarder le ciel et à attendre." C’est l’année la plus sèche depuis cinquante ans dans la région. "Il y a eu une rupture au mois de juillet où pratiquement aucune eau n’est tombée, explique le climatologue Olivier Mandeix, et le Limousin n’a pas de réserve particulière. Nous dépendons donc des cours d’eau et des écoulements."

Le JT
Les autres sujets du JT
Un champ de maïs victime de la sécheresse, à Tournon-Saint-Pierre (Indre-et-Loire), le 23 septembre 2019. 
Un champ de maïs victime de la sécheresse, à Tournon-Saint-Pierre (Indre-et-Loire), le 23 septembre 2019.  (GUILLAUME SOUVANT / AFP)