États-Unis : réchauffement climatique, sécheresse, pourquoi les incendies sont de plus en plus violents

Aux États-Unis, dans l’Oregon, les incendies ont laissé des paysages de désolation. Ces catastrophes sont de plus en plus récurrentes et violentes depuis plusieurs années.

France 2

Les incendies qui touchent la côte ouest des États-Unis sont particulièrement violents. 20 personnes au moins sont décédées et 40 000 personnes ont été déplacées en Oregon. "On est toujours prisonniers de cette chape de fumée où l’air est quasiment irrespirable et cela va durer encore des semaines, avertissent les scientifiques", explique Loïc de la Mornais, correspondant de France 2 aux États-Unis, dimanche 13 septembre.

Une région particulièrement sèche

Ces incendies records sont dus à plusieurs facteurs, mais l’un d’eux est, bien sûr, le réchauffement climatique. "Il y a une grande sécheresse ici sur la côte ouest : 49°C ces dernières semaines à Los Angeles ; (…) il y a aussi plus d’orages secs, c’est-à-dire la foudre qui tombe sur un arbre, mais qui n’est pas accompagnée de pluie au sol", ajoute le journaliste. "Un petit déséquilibre dérègle tout très rapidement", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le célèbre pont de San Francisco (Californie, Etats-Unis) sous le ciel orangé causé par les incendies historiques, le 9 septembre 2020.
Le célèbre pont de San Francisco (Californie, Etats-Unis) sous le ciel orangé causé par les incendies historiques, le 9 septembre 2020. (PHILIP PACHECO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)