"Cela représente une quantité énorme de plastique" : à Mayotte, la distribution de bouteilles d'eau fait craindre une gigantesque pollution

La distribution de bouteilles d'eau à toute la population de Mayotte a démarré lundi pour aider les habitants de l'archipel à faire face à une sécheresse exceptionnelle.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Lors d'une distribution d'eau dans un quartier de Mamoudzou, à Mayotte dans l'océan Indien, le 2 novembre 2023. (MARION JOLY / AFP)

La distribution générale d'eau a commencé lundi 20 novembre à Mayotte. Ce sont en tout 330 000 litres d’eau qui doivent être distribués chaque jour à la population du 101e département français. Cette solution ultime a été trouvée par les autorités pour remédier à la crise de l’eau qui sévit sur l'île. Elle ne coule au robinet que durant 18 heures consécutives tous les trois jours. Les retenues collinaires sont à sec et la saison des pluies est en retard.

Distribuer de l’eau en bouteille est donc la seule façon d’assurer un minimum d’eau potable à chacun. Autant de bouteilles par jour, cela signifie des conteneurs par dizaines remplis d’eau minérale qui vont arriver chaque jour par des bateaux à Mayotte venus de la Réunion ou de la métropole.

Un recyclage d'énormes quantités de plastique

Ce sont les 17 communes de l’île qui ont été chargées de les distribuer à la population. En principe sur inscription préalable, chaque foyer s’est vu délivrer une carte d'alimentation en eau à présenter pour la distribution. À Chirongui, une commune de 9 000 habitants, la distribution est étalée sur la semaine. Ahamada est un des employés chargés de superviser la distribution depuis lundi matin 8 heures : "Certains n'étaient pas inscrits et viennent à la dernière minute. Je pense que demain tout va se calmer." Une personne a le droit à six bouteilles par semaine. "Elles vont revenir lundi et vont ramener les bouteilles vides pour recycler les bouteilles", explique Ahamada.

Recycler cette énorme quantité de bouteilles d’eau ne sera peut-être pas possible. C'est la crainte des défenseurs de la nature, un peu échaudés par l’expérience des derniers mois. Les distributions d’eau aux personnes âgées ou aux écoliers ont déjà généré des dépôts sauvages de bouteilles en plastique sur l’île. Il faudrait récupérer chaque jour 11 tonnes de plastique, ce qui semble impossible pour ces associations. "On parle de 13 millions de bouteilles au total. Et encore, on ne sait pas jusqu'à quand cela va durer, explique Michel Charpentier, président d’une association de défense de l’environnement. Cela représente une quantité énorme de plastique."

"À Mayotte, on a déjà beaucoup de peine à évacuer les déchets. Le tri n'est vraiment pas performant. En mettant autant de bouteilles plastique en circulation, on craint d'en retrouver pas mal dans la nature."

Michel Charpentier, président de l'association Les Naturalistes de Mayotte

à franceinfo

Pour éviter cette pollution gigantesque, la préfecture de Mayotte demande que seules les personnes qui ramèneront les bouteilles vides après consommation puissent à nouveau recevoir les bouteilles d’eau gratuites.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.