Risque d'éboulement : "Il ne faut pas aller au Mont-Blanc en ce moment"

A Chamonix, l'exploitation du couloir du Ga été suspendue par les compagnies de guides.

FRANCE 3

Alors que les risques d'éboulement sont élevés, l'ascension du Mont-Blanc par le traditionnel couloir du Goûter est aujourd'hui très déconseillée. Les guides refusent même de l'emprunter. Et pour cause, avec les fortes températures, la neige et la glace fondent et plus rien ne retient les rochers. "Ça fait trois semaines qu'on sait pertinemment que si la chaleur continue, il va falloir prendre la décision d'aller faire d'autres itinéraires", note Ivan Raymond, guide à la compagnie des Guides de Saint-Gervais.

"Tout le monde est conscient du danger"

"Il y a plus de 50% des alpinistes qui tentent le Mont-Blanc, qui sont sans guide", prévient le maire de Saint-Gervais-Les-Bains, Jean-Marc Peillex. "Aujourd'hui, notre mission, c'est de dire qu'effectivement tous les alpinistes doivent entendre ce message : il ne faut pas aller au Mont-Blanc en ce moment", ajoute-t-il.
 
De leur côté, les alpinistes comprennent : "Tout le monde est conscient du danger, ça fait partie du jeu", relativise l'un d'entre eux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le glacier des Bossons, dans le massif du mont Blanc.
Le glacier des Bossons, dans le massif du mont Blanc. (SUPERSTOCK / SIPA)