Paris compte ses SDF

Jeudi 15 février, quelque 2 000 personnes ont arpenté les rues de la capitale pour une nuit de solidarité organisée par la mairie de Paris. Combien sont-ils à dormir dehors ? 

Cette vidéo n'est plus disponible

Gare de Lyon, à Paris, terminus pour les naufragés de la vie. C'est là que l'association Aurore, coutumière des maraudes, est chargée de faire le recensement des SDF, avec des bénévoles. Moussa Djimera, le chef d'équipe, rencontre d'abord les routards de la rue, les habitués de la galère, les plus faciles à aborder. Puis, il part à la rencontre de ceux qu'il ne connait pas : eux, ils sont plus farouches. Ils dorment là où la nuit les a surpris, à l'abri des regards. Une population qui n'espère plus rien, jusqu'à parfois refuser toute aide extérieure. 

Une initiative menée à New York depuis 10 ans

Participer à ce recensement, c'est donner de la visibilité aux sans-abris. C'est aussi compter sur la solidarité des Français. S'inspirant d'une initiative menée depuis 10 ans à New York (États-Unis), la mairie de Paris a mobilisé des centaines de bénévoles pour recenser les sans-abris, puis viendra l'heure des propositions pour les aider. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des sans-abri dorment dans la rue de Rivoli à Paris, le 2 avril 2015.
Des sans-abri dorment dans la rue de Rivoli à Paris, le 2 avril 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)