Inondations : et maintenant, le froid !

La nuit promet d'être difficile pour ceux qui, depuis dix jours, ont vu leur maison envahie par les eaux de la Seine en crue. Reportage sur les bords de la Marne, à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) et Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis).  

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La neige en plus des crues ; dans cette rue, l'eau est toujours là, stagnante, et désormais, les habitants doivent aussi faire face au froid. Pour ceux qui ont décidé de rester, il n'y a pas le choix : il faut s'organiser. "On a un groupe électrogène qui tourne jour et nuit", explique Pascal Druyer, habitant de Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis). Du matériel indispensable, car tout le quartier est privé d'électricité : "Avec ça, on arrive à s'éclairer, à faire marcher les frigos, la plaque chauffante et le four pour se faire à manger, et on a des radiateurs d'appoint à bain d'huile", poursuit-il. 

"C'est insupportable, il fait tellement froid"

Ce sont les agents municipaux eux-mêmes, en barque, qui livrent ces groupes électrogènes très demandés. Pour d'autres, impossible de rester dans leur maison, la crue les a chassés, et l'absence d'électricité rend leur retour inenvisageable. Et même lorsque l'eau s'est retirée, avec la neige et le froid, les maisons restent inhabitables. À Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), Joëlle Messan n'a toujours pas d'électricité : "Je suis dans le noir. J'ai beau essayer de rester une heure ou deux à l'intérieur de la maison, c'est insupportable, il fait tellement froid." Ici, l'électricité ne sera pas rétablie avant la fin de la semaine. La décrue, trop lente, empêche pour l'instant tous travaux. 


Le JT
Les autres sujets du JT
La crue de la Seine provoque des inondations à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), le 27 janvier 2018.
La crue de la Seine provoque des inondations à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), le 27 janvier 2018. (MAXPPP)