Froid : les conséquences sur l'agriculture

Les températures qui font du yoyo, ce n'est pas bon pour l'agriculture. Le retour du gel est une très mauvaise nouvelle pour les maraîchers.

France 2

Une grande partie de ces abricotiers de Saint-Marcel-d'Ardèche (Ardèche) n'ont pas résisté au gel. Même inquiétude chez ce maraîcher de Saint-Hilaire-la-Plaine (Creuse) : il sait que cette bâche ne protègera pas sa rhubarbe du retour du froid : "Pendant le chaud, elles ont eu tendance à pousser, et tout à coup, avec les gelées, ça a freiné toute la croissance", explique Jules Gibaud, maraîcher bio au Potager de Saint-Hilaire.

Les abeilles ne sortent pas butiner

À Saint-Martin-d'Auxigny (Cher), Pascal surveille ses 50 hectares d'arbres fruitiers. Les bourgeons viennent tout juste de sortir : la situation est critique. "On est au stade le plus sensible du végétal, pour ces végétaux-là, il y a d'autres végétaux qui sont moins en retard et qui ne craignent rien, mais pour les pêchers, cerisiers, pommiers précoces, tout ça, on est en pleine sensibilité"; explique-t-il. Une abeille dans la neige à Laneuvelotte (Meurthe-et-Moselle), c'est la mort assurée. Avec ce froid, la colonie reste bien chaudement à l'intérieur. Normalement, elles devraient butiner, mais comme elles ne peuvent pas sortir, cet apiculteur est venu les nourrir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un producteur de poireaux face à la vague de froid de janvier 2010 en Lot-et-Garonne.
Un producteur de poireaux face à la vague de froid de janvier 2010 en Lot-et-Garonne. (MAXPPP)