Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Pollution à Paris : passe d'armes entre Hidalgo et Royal

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
LUCIE BOUZIGUES - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La maire de Paris réclame l'instauration de la circulation alternée, mais la ministre de l'Ecologie n'est pas du même avis.

Pas de circulation alternée à Paris vendredi 20 mars, a tranché la préfecture. Elle rejette ainsi une demande de la mairie de Paris, après plusieurs jours d'une très forte pollution aux particules fines, qui affecte aussi tout le nord de la France.

La préfecture de police de Paris (PP) a cependant décidé d'abaisser la vitesse de 20 km/h sur les routes franciliennes vendredi, et promet, "si la situation devait se dégrader ou se poursuivre", de recourir "à partir de lundi" à d'autres "mesures d'urgence possibles" comme "la circulation alternée". Cette mesure, qui n'a été mise en œuvre que deux fois dans Paris, est soumise à l'aval de l'Etat.

"La santé des Parisiens ne se négocie pas"

"La santé des Parisiens ne se négocie pas. Je maintiens ma demande de mise en place de la circulation alternée", a tweeté la maire PS de Paris, Anne Hidalgo. La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a répondu à son tour sur Twitter.

Le groupe des élus écologistes de la région Ile-de-France a menacé de porter plainte pour mise en danger de la vie d'autrui, et appelle à manifester vendredi à 13 heures, devant le ministère de l'Ecologie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.