VIDEO. L'Europe suffoque sous un nuage de pollution

L'absence de vent empêche la dispersion des particules polluantes.

FRANCEINFO

Paris, Budapest, Prague... l'Europe fait face à un pic de pollution, depuis vendredi 20 janvier. L'épisode de pollution est "exceptionnel par son ampleur géographique", explique l'Institut national de l'environnement industriel et des risques, mardi.

Il touche une grande partie de la France, mais aussi l'Europe de l'Ouest (Benelux, Royaume-Uni, Allemagne) et plusieurs pays d'Europe centrale. En cause, le trafic routier, l'industrie, l'agriculture, et des conditions météorologiques défavorables : le froid, qui entraîne une surconsommation du chauffage résidentiel, et l'absence de vent, qui empêche la dispersion des particules polluantes.

Des restrictions de circulation

En Hongrie, les températures très en dessous de 0 °C depuis plusieurs semaines entraînent un pic de recours au chauffage au bois, source de pollution aux particules fines, très utilisé dans ces pays. L'alerte pollution a été décrétée lundi dans vingt villes, dont Budapest, avec un niveau de pollution maximal. A Budapest, la circulation des véhicules anciens non équipés de pots d'échappement permettant de réduire les émissions polluantes est interdite.

En France, face à un pic de concentration de particules fines qui touche une large moitié nord du pays, des interdictions de circulation pour les véhicules les plus anciens, considérés comme les plus polluants, ont été mises en place, notamment, dans les villes de Paris et Grenoble (Isère).

Pollution à Budapest; .
Pollution à Budapest; . (DR)