VIDEO. Chauffage, transports en commun, aération.... Quatre conseils pour faire face à la pollution en ville

Les préfectures d'Ile-de-France, du Rhône, du Nord et du Pas-de-Calais ont pris des mesures de restriction en raison d'un épisode de pollution aux particules fines.

Vous avez du mal à respirer ? L'air est effectivement loin d'être pur dans l'Hexagone, où des pics de pollution sont atteints dans certaines régions, mardi 26 février. Les préfectures d'Ile-de-France, du Rhône, du Nord et du Pas-de-Calais ont donc pris des mesures de restriction et ont abaissé la vitesse de circulation de 20 km/h sur certains axes. Mais vous, que pouvez-vous faire face à ces épisodes de pollution aux particules fines ?

Vous pouvez commencer par "réduire vos déplacements" et "préférer les transports en commun", indique à franceinfo Géraldine Le Nir, ingénieure prévisionniste pour l'organisme Airparif, pour éviter de contribuer au pic de pollution en sortant votre voiture du garage. Surtout, ne vous calfeutrez pas : "Ce qui est important, c'est de continuer à aérer son logement, par exemple en journée, quand les niveaux sont un peu plus faibles", ajoute-t-elle.

Il faut savoir que la pollution extérieure se retrouve en intérieur.

Géraldine Le Nir, prévisionniste pour Airparif

à franceinfo

Enfin, l'ingénieure propose aux habitants des zones concernées de baisser leur chauffage. "En ce moment, on est encore en période hivernale, alors on a des émissions de particules qui sont dues au chauffage. On peut essayer de réduire un petit peu la température de sa maison, notamment la nuit, pour limiter ces émissions."

Un pic de pollution aux particules fines touche Paris, le 21 février 2019.
Un pic de pollution aux particules fines touche Paris, le 21 février 2019. (MAXPPP)