Transports : les cargos propres de demain

Les porte-containers polluent autant qu'un million de voitures. Pour limiter leur consommation de fioul, les idées ne manquent pas, de cargo électrique à la traction par un cerf-volant géant. Découvrez les cargos verts de demain.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À eux seuls, ils polluent plus que toutes les voitures de la planète. Pour sillonner les mers du globe, ils consomment du fioul lourd, le plus nocif pour nos poumons. Ce mastodonte en avale jusqu'à 300 tonnes par jour. Il rejette d'énormes quantités de soufre et de particules fines. Le cargo du futur sera-t-il plus propre ?

L'innovation au service de l'environnement

Le cargo vert, cette entreprise y croit dur comme fer. Ici, on met au point des voiles qui pourraient faire avancer des cargos. Pour tracter un gros navire, il en faut, de la toile. 1 600 m² pour un porte-containers et des cordages qui tiennent le coup. Un système du même genre est déjà en test en Allemagne. Attaché au pont du navire, ce cerf-volant va chercher les vents forts à 300 mètres de haut. Et l'économie est là : 20% de carburant en moins.

Consommer moins pour polluer moins, ce sera bientôt une obligation. En 2020, un règlement international va contraindre les armateurs à réduire leurs rejets de soufre. Alors les ingénieurs explorent toutes les pistes. Ici, des rotors Flettner. Ces cylindres qui tournent créent une dépression qui va propulser le navire ; c'est du fioul en moins. Ce cargo électrique naviguera bientôt en Chine. En voilà un autre en Norvège. Un projet : 80 kilomètres d'autonomie, des batteries rechargeables. Pour les grandes traversées, il faudra encore attendre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Prototype de cargo électrique norvégien.
Prototype de cargo électrique norvégien. (FRANCE 2)