Pollution : alerte sur les particules ultra-fines

Les scientifiques mettent en garde contre le danger des particules ultra-fines. Des polluants invisibles qui ne sont pas mesurés pour l'instant.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Elles sont 5 000 à 10 000 fois plus petites qu'un grain de sel. Les particules ultra-fines sont des poussières émises par les gaz d'échappement, l'industrie, le chauffage au bois, mais aussi le frottement des pneus sur la route. Mardi 16 juillet, l'Agence nationale de sécurité sanitaire alerte sur leur dangerosité : ces particules rentrent dans le poumon et passent les barrières pulmonaires pour atteindre la circulation sanguine.

Les particules ultra-fines ne sont pas mesurées

Asthme, cancer du poumon, troubles du rythme cardiaque, AVC... Les conséquences sur l'organisme sont importantes. Aujourd'hui, seules les PM 10 et PM 2,5, les plus grosses, sont mesurées. Les particules ultra-fines ne sont pas prises en compte lors des alertes pollution. Pour le moment, quelques expérimentations ont été lancées localement pour mesurer l'impact de ces poussières.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un épisode de pollution à Paris, le 23 mai 2018.
Un épisode de pollution à Paris, le 23 mai 2018. (JULIEN MATTIA / NURPHOTO / AFP)