Cet article date de plus de quatre ans.

Pic de pollution en Ile-de-France : Pécresse se dit favorable à la circulation alternée et propose la gratuité des transports

En cas de persistance de la pollution, la circulation alternée pourrait être mise en place lundi dans la capitale et 22 communes de la petite couronne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Paris sous un nuage de pollution, le 12 octobre 2016. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Les Franciliens suffoquent. Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, s'est dite favorable à la mise en place de la circulation alternée en raison du pic actuel de pollution, et a proposé la gratuité des transports, samedi 3 décembre.

Vendredi soir, la préfecture de police a annoncé qu'elle envisageait d'imposer la circulation alternée lundi à Paris en cas de persistance de la pollution, une mesure qu'avait réclamée "dès que possible" la maire PS de la capitale Anne Hidalgo.

Airparif prévoit "une légère amélioration de la qualité de l'air pour samedi", a assuré la préfecture de police dans un communiqué vendredi soir. "Cependant, la situation relative à la pollution devrait à nouveau se dégrader en début de semaine prochaine", reconnaît-elle.

Une décision attendue pendant le week-end

Le préfet de police Michel Cadot doit réunir le comité d'experts composé d'Airparif, Météo France, la direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie (DRIEE) et l'agence régionale de la santé (ARS) samedi et dimanche. "En fonction de l'évolution de la situation tant en termes de durée que d'intensité", le préfet de police pourrait "mettre en place une mesure de circulation alternée à compter de lundi à Paris et dans 22 communes de la petite couronne", selon le communiqué.

Samedi, entre 5h30 et minuit, pour le quatrième jour d'affilée, il est à nouveau demandé aux Franciliens de réduire de 20 km/h la vitesse sur toutes les portions d'autoroute, voies rapides, routes nationales et départementales d'Ile-de-France. Les véhicules excédant 3,5 tonnes en transit sont obligés de contourner Paris par la Francilienne, les industries doivent réduire leurs émissions, les dérogations pour brûler à l'air libre les déchets verts sont suspendues et le chauffage individuel par bois interdit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pollution aux particules fines

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.