Pic de pollution à Paris : record déjà battu en 2019

À Paris, la situation est exceptionnelle en matière de pollution. On enregistre déjà un record de pollution aux particules fines en à peine deux mois.

FRANCE 2

Depuis le début de l'année, on compte sept jours de pics de pollution aux particules fines dans la capitale française, dont six rien que pour le mois de février. C'est un record. L'an dernier, en 2018, sur l'ensemble de l'année, on a compté seulement trois jours de pics de pollution aux particules fines, explique la journaliste de France 2 Nabila Tabouri en duplex.

La circulation différenciée fait-elle baisser la pollution ?

À propos des mesures de circulation différenciées prises à Lille (Nord) et Paris, la journaliste assure que c'est bénéfique. Dans les deux cas, on compte 12% de véhicules polluanten moins et une réduction de 25% des émissions de particules fines. Une diminution importante car ces particules que l'on respire se déposent sur nos poumons. Les risques sont donc particulièrement importants pour les personnes souffrant de maladies respiratoires ou les jeunes enfants. Chaque année, la pollution aux particules fines provoque le décès prématuré de 48 000 personnes, dont 6 000 en Île-de-France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voitures circulent près de l\'Arc de triomphe, à Paris, un jour de pic de pollution aux particules fines, le 23 janvier 2017.
Des voitures circulent près de l'Arc de triomphe, à Paris, un jour de pic de pollution aux particules fines, le 23 janvier 2017. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)