Paris : les conducteurs de motos et scooters thermiques devront payer le stationnement à partir de 2022

La mairie de Paris a dévoilé mardi sa grande réforme du stationnement dans la capitale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des scooters et motos sont stationnés à Paris, le 12 octobre 2019. (AMAURY CORNU / HANS LUCAS / AFP)

C'est la fin de la gratuité pour les deux-roues. A compter de 2020, le stationnement deviendra payant dans la capitale pour les motos et scooters thermiques, a annoncé mardi 15 juin David Belliard, adjoint (EELV) à la mairie de Paris en charge de la transformation de l'espace public. Seuls les deux-roues électriques pourront continuer à stationner gratuitement. Une mesure qui suscite la colère des motards.

Des tarifs spécifiques pour certaines professions

Les motos et scooters pourront continuer à se garer sur les emplacements voiture, mais devront s'acquitter du stationnement. Les futurs tarifs équivaudront à 50% de ceux pratiqués pour les voitures, a précisé David Belliard, rappelant qu'il s'agissait là d'"un engagement de campagne" de 2020. Par ailleurs, l'interdiction de stationner sur les trottoirs perdure, a souligné l'adjoint, appelant la future police municipale parisienne à "sanctionner plus durement le stationnement sauvage"

Les professionnels du soin à domicile utilisant les deux-roues à moteur thermique bénéficieront du stationnement gratuit. D'autres professionnels disposeront quant à elle d'un tarif spécifique, a précisé l'adjoint. Quelque 5 000 nouvelles places de stationnement devraient être ajoutées aux 40 000 existantes pour cette catégorie de véhicules.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pollution aux particules fines

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.