Londres : les taxis passent à l'électrique

À Londres, au Royaume-Uni, dès le mois de janvier 2018, les "black cabs", les fameux taxis noirs, ne devront plus émettre de gaz polluants et tous vont devoir passer à l'électrique.

Voir la vidéo

Cherchez les différences. Les deux sont noirs. Ils ont la même lumière jaune sur le toit et sont les deux seuls modèles au monde de véhicules exclusivement conçus à l'origine pour être des taxis. Mais un monde de technologie et un siècle les séparent. L'un est un black cab, symbole de Londres durant tout le 20e siècle, l'autre est son successeur du 21e siècle : le nouveau black cab électrique. Et les premiers chauffeurs à le tester semblent conquis.

Des mesures drastiques à Londres

Un saut technologique nécessaire face à l'évolution de la législation, à Londres comme dans d'autres capitales. Alors qu'une nappe de pollution recouvre parfois intégralement la capitale britannique, le maire a pris de nouvelles mesures drastiques. Désormais, la T-Charge, une nouvelle taxe sur les véhicules polluants antérieurs à 2006 et bientôt sur les diesels, impose de payer 11 euros par jour. Elle s'ajoute aux 13 euros de Congestion Charge, le péage urbain que tout véhicule urbain non électrique doit payer pour circuler dans Londres. Au total, il faut donc débourser 24 euros par jour pour rouler dans la capitale britannique.

Le JT
Les autres sujets du JT
black cabs
black cabs (FRANCE 2)