Pollution : vers la création de péages pour limiter les voitures en ville ?

Va-t-il falloir bientôt payer pour entrer avec son véhicule dans les grandes villes ? Le gouvernement y pense fortement, mais la mesure fait débat.

Le gouvernement veut créer des péages urbains. Le but à terme est de limiter le trafic dans les grandes villes et de réduire la pollution. Car le quotidien de 50 millions de Français, soit les trois quarts de la population, ce sont des embouteillages, de l’énervement, des klaxons, et cette fameuse pollution. La mesure envisagée passe mal. "Déjà, on paye l’essence à un prix exorbitant, on doit payer pour stationner…" tempère une femme. "Si je dois payer pour traverser le centre-ville et aller à mon travail, ça me pose problème oui", réagit une autre automobiliste. Pour Daniel Quéro, le président de l'association 40 millions d’automobilistes, la mesure est outrancière : "Il y a des gens qui n’ont pas d’autres solutions. Les personnes âgées par exemple, qui veulent aller chercher leurs petits- enfants, aller se faire soigner en ville, comment vont-elles faire ?". Pour d’autres, la mesure pourrait être bonne pour l’écologie, mais seulement si plus de transports en commun sont mis en place.

Dispositifs à mettre en place

Mais pour ce faire, il faudrait installer des caméras et mettre en place des tarifs : 5 euros pour les voitures et jusqu’à 20 euros pour les camions. Une mesure incitative et dissuasive pour aller vers d’autres mobilités ? Pour Christophe Ferrari, le président de Grenoble-Alpes Métropole, il n'est pas question de mettre ces politiques en place. "Nous ne voulons pas d’écologie punitive, mais d’écologie positive. On veut gratifier ceux qui ont décidé de changer de comportement". Le projet de loi sera présenté le mois prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration : des panneaux indiquant un péage urbain de Milan (Italie), en octobre 2018.
Illustration : des panneaux indiquant un péage urbain de Milan (Italie), en octobre 2018. (OLIVIER CORSAN / MAXPPP)