Cet article date de plus de quatre ans.

Pollution : la circulation alternée, une mesure efficace ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Pollution : la circulation alternée, une mesure efficace ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que Paris a décrété la circulation alternée ce mardi 6 décembre, Jihane Benzina explique en quoi cette mesure peut avoir des effets pervers.

La circulation alternée a été décrétée ce mardi 6 décembre à Paris et dans 22 communes des alentours pour limiter la pollution. "Mais en période de pic, il n'y a pas plus d'émission polluante, c'est la météo qui change tout : en temps normal, l'air chaud chargé de particules fines s'élève et se disperse dans l'atmosphère. Mais en période d'anticyclone, la couche d'air froid va bloquer la montée de l'air chaud et former une sorte de cocotte minute : résultat, les particules restent", explique Jihane Benzina, sur le plateau de France 2.

Des effets pervers

La circulation alternée, une mesure efficace ? "En 2014, le trafic avait diminué de 14%, et les particules fines de 15%", poursuit la journaliste, qui précise : "Attention, la circulation alternée peut aussi avoir des effets pervers : à Athènes, les habitants se sont procuré une seconde voiture pour obtenir un numéro de plaque différent et pouvoir rouler".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.