Cet article date de plus de quatre ans.

Pollution : la circulation alternée, quelle efficacité ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pollution : la circulation alternée, quelle efficacité ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que Paris a décrété la circulation alternée ce mardi 6 décembre, beaucoup de bouchons ont été constatés dans la journée.

Visible à l’œil nu depuis un hélicoptère, la pollution ressemble à un nuage assez dense pour cacher la Tour Eiffel. Et aujourd'hui, mardi 6 décembre, la circulation alternée était censée la diminuer. Le principe était simple : interdiction de rouler avec une plaque impaire, et pourtant, il y avait beaucoup de récalcitrants. "J'ai des rendez-vous à l'hôpital, j'y suis allé quand même", dit un homme. "Ce n'est pas ça qui va me freiner", raconte une femme.

Quel impact ?

À la mi-journée, il y avait déjà plus de 1 700 PV, soit 22 euros à payer tout de suite. Et là, chacun a sa technique pour attendrir les policiers : beaucoup disent qu'ils n'étaient pas au courant. Quel sera l'impact réel ? Peut-être 10% de pollution en moins, c'était le cas en 2014, mais c'est trop peu pour être ressenti au ras du bitume. La circulation alternée est reconduite demain, mercredi : seules les plaques impaires auront le droit de rouler.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.