Circulation alternée : 2 803 infractions à la mi-journée

C'est ce qu'indique la préfecture de police, lundi. Ces 2 803 automobilistes ont écopé d'une amende de 22 euros et 31 d'entre eux ont également vu leur véhicule immobilisé par la police.

Le périphérique parisien, le 22 mars 2015, la veille de la mise en place de la circulation alternée à Paris et dans 22 communes voisines.
Le périphérique parisien, le 22 mars 2015, la veille de la mise en place de la circulation alternée à Paris et dans 22 communes voisines. ( MAXPPP)

Ils pensaient sûrement échapper à la vigilance des forces de l'ordre. Alors que la circulation alternée a été mise en place à Paris et dans 22 communes voisines, lundi 23 mars, à cause d'un pic de pollution, 2 803 automobilistes ont été verbalisés à la mi-journée pour non-respect de cette mesure, indique la préfecture de police (PP) de Paris.

La PP précise qu'ils ont tous écopé d'une amende de 22 euros, et que 31 d'entre eux ont également vu leur véhicule immobilisé par la police.

En baisse par rapport à 2014

Au total, les 750 policiers mobilisés sur le terrain depuis 5h30 sur 154 points de contrôle ont intercepté 7 823 véhicules portant des plaques paires. "Ces chiffres témoignent de la forte activité de contrôle, mais aussi du discernement dont les forces de l'ordre ont fait preuve depuis ce matin pour la prise en compte des dérogations et des situations individuelles", précise la PP dans son communiqué.

Lors de la précédente mesure de circulation alternée, mise en place le 17 mars 2014, la préfecture de police avait relevé à la mi-journée 3 859 infractions à Paris et dans sa proche banlieue.