Canicule : François de Rugy prévoit des "mesures plus restrictives" pour les véhicules polluants à Paris

Le ministre de l'Ecologie a tracé les contours d'un "nouveau dispositif" qu'il présentera avec le préfet de police de Paris.

Le ministre de l\'Ecologie, François de Rugy, sur BFMTV, le 24 juin 2019.
Le ministre de l'Ecologie, François de Rugy, sur BFMTV, le 24 juin 2019. (BFMTV)

François de Rugy a annoncé, lundi 24 juin sur BFMTV, la mise en place d'un "nouveau dispositif" pour les véhicules polluants à Paris, en cas de pics de pollution de l'air, qui peuvent accompagner la canicule. Avec des événements comme la vague de chaleur exceptionnelle attendue cette semaine, "conséquences indirecte, les phénomènes de pollution de l'air sont aggravés si on ne fait rien", a déclaré le ministre sur RMC et BFMTV.

"Lors des derniers épisodes de pollution de l'air, j'avais demandé au préfet de police de Paris de travailler sur des mesures plus efficaces. Et donc je suis en mesure de vous dire ce matin que nous allons pouvoir annoncer avec le préfet de police de Paris un nouveau dispositif", avec "un déclenchement de la circulation différenciée beaucoup plus rapide", a-t-il ajouté. Sans donner les détails de la mesure, le ministre a souligné que "dès que nous constaterons un jour où on atteint les seuils d'alerte, on déclenchera la circulation différenciée", avec "des mesures plus restrictives, parce que la circulation différenciée aujourd'hui, elle n'élimine que quelques véhicules polluants".

"En fonction de ce que nous pourrons voir comme effets concrets à Paris, bien sûr que cela devra concerner aussi d'autres villes de France", a-t-il poursuivi. La maire de Paris, Anne Hidalgo, réclame régulièrement "des mesures automatiques" de restriction de la circulation des véhicules polluants, lors des pics de pollution en Ile-de-France.