À Paris, la circulation alternée va être mise en place

Après plusieurs jours de pollution aux particules fines, Paris et sa banlieue mettent en place la circulation alternée des véhicules La mesure prendra effet le lundi 23 mars à 5h30. Les équipes de France 2 font le point.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dès le lundi 23 mars, la circulation alternée sera mise en place. Ce dispositif, qui fait suite à une semaine de pollution aux particules fines, prend effet à Paris mais aussi dans vingt-deux communes limitrophes de la capitale. Concrètement, dès 5h30 du matin, seules les voitures aux plaques d'immatriculation impaires pourront circuler. Les automobilistes qui ne respecteront pas la règle s'exposent à une amende de 22 euros, voire à l'immobilisation du véhicule. Quelque 750 policiers seront mobilisés et une centaine de points de contrôle seront mis en place.

Certains véhicules non concernés par la mesure

Toutefois, certains véhicules pourront échapper à la mesure. Parmi eux, les véhicules dits propres, comme les voitures hybrides ou électriques, ceux utilisés pour le covoiturage et contenant plus de trois passagers, les véhicules de santé et de secours ainsi que ceux de certains professionnels, comme les dépanneurs ou les commerciaux. L'an dernier, la circulation alternée avait été respectée par les automobilistes. Sur une journée, elle avait permis de baisser de 15% l'émission de particules fines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un panneau avertit les usagers du périphérique parisien d\'un risque de pollution aux particules fines, le 13 février 2015.
Un panneau avertit les usagers du périphérique parisien d'un risque de pollution aux particules fines, le 13 février 2015. (MAXPPP)