Tornades : plus fréquentes et plus violentes avec le réchauffement climatique ?

Publié
Tornades : plus fréquentes et plus violentes avec le réchauffement climatique ?
France 2
Article rédigé par
Y. Relat, V. Bachtik, S. Gravelaine - France 2
France Télévisions

La tornade, provoquée par la rencontre de l'air chaud et de l'air froid, est encore un phénomène rare en Europe. Mais ce phénomène extrême se multipliera-t-il à l’avenir avec le réchauffement climatique ?

C’est un spectacle effrayant que l’on observe aujourd’hui plus de six mois par an dans tout le centre des États-Unis. Des tornades d’une puissance parfois exceptionnelle comme l’une qui a lieu samedi 21 mai dans le Michigan et qui ne laisse derrière elle que des toitures arrachées et des voitures retournées. Ces scènes habituelles en Amérique du Nord pourraient-elles aussi le devenir en Europe, dès le printemps ? C’était impensable auparavant mais les tornades en République Tchèque l’année dernière et en Allemagne cette semaine ont changé la donne.  

Les climatologues divisés   

Pour que des nuages d’orage engendrent des tornades, il faut la rencontre de masse d’air chaud au sol et d’air beaucoup plus froid en altitude, poussé par des vents tournoyants. Ces phénomènes deviendront-ils plus nombreux et plus violents avec le dérèglement climatique ? La question fait encore débat chez les climatologues. "En théorie, on devrait avoir des oranges plus violentes, des conditions convectives plus violentes et donc des situations plus favorables aux tornades. Cela, c’est la théorie pas encore observée", explique Robert Vautard, climatologue et membre du Giec.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.