Gard : arbres arrachés, murs éboulés, faux-plafonds effondrés, les habitants "se réveillent en constatant les dégâts"

Un nouvel épisode fortement orageux est prévu mercredi alors que les communes de  Calvisson et de Gallargues-le-Montueux ont déjà enregistré 300 mm de précipitations mardi.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des camions emportés par les eaux à Codognan dans le Gard après que des pluies diluviennes se sont abattues mardi 14 septembre 2021 sur la région (illustration). (SYLVAIN THOMAS / AFP)

"Nous sommes prêts", indiquait mercredi 15 septembre au matin sur franceinfo André Sauzède, maire de Calvisson dans le Gard, alors que Météo France prévoyait pour cette commune "jusqu'à 100 mm de précipitations" dans la journée. "On en a eu 300 hier, donc on se dit que cela va mieux se passer et puis tout le monde est sur le pont", a-t-il relativisé, malgré "l'inquiétude" de ses administrés.

>> Suivez notre direct sur l'évolution des intempéries en France.

Le Gard, département dans lequel se trouve la commune de Calvisson, est toujours placé en vigilance orange orages, pluie-inondation et crues, selon le point de 6 heures de Météo France qui prévoyait un nouvel épisode fortement orageux après une journée d'intenses intempéries mardi. "On a été très surpris", a-t-il reconnu. "On a déjà connu des épisodes avec des pluies très intenses, mais là il y avait un vent très violent qui a accentué les infiltrations d'eau dans les maisons."

"On a une cinquantaine de maisons qui ont des faux-plafonds qui sont tombés avec de l'eau qui est montée jusqu'à 20 cm au rez-de-chaussée."

André Sauzède, maire de Calvisson dans le Gard

à franceinfo

"La nuit a été calme, la pluie diluvienne a cessé et la commune se réveille en constatant les dégâts", a poursuivi André Sauzède. Les prochaines heures vont être consacrées à faire "un état des lieux pour constater les dégâts chez les particuliers et dans le domaine public", "l'ensemble des arbres et branches arrachées", "les murs éboulés". La mairie a déjà reçu "énormément d'appels" faisant état de "dégâts importants". 

À une dizaine de kilomètres de là, Gallargues-le-Montueux a également été surpris par l'intensité des pluies. "C'était un véritable torrent qui descendait dans le bas du village", a décrit Freddy Cerda, le maire de la commune, interrogé par franceinfo. "C'est énorme, parce que la terre n'absorbe plus, les bondes de sol sautent et c'est un geyser qui sort, c'est un phénomène exceptionnel et trop puissant", a-t-il indiqué, évoquant "un sentiment de grande désolation", devant le paysage laissé par la tempête.

"On a une tornade qui a traversé le village et qui a enlevé beaucoup de toitures et fait beaucoup de dégâts."

Freddy Cerda, maire de Gallargues-le-Montueux

à franceinfo

À l'âge de 68 ans, Freddy Cerda n'a jamais vu cela. "Nous avons connu des épisodes cévenols, avec des crues importantes, mais là, ce n'était pas du tout un épisode cévenol, c'était ciblé sur nos quelques villages et on a vu très rapidement monter l'eau dans les rues, entre 20 et 30 centimètres." Dans la nuit, "quelques personnes âgées ont été relogées chez des voisins parce que leurs maisons étaient inondées", a précisé le maire de Gallargues-le-Montueux. L'eau a commencé à baisser mercredi matin et "les laveuses sont en route pour nettoyer les rues".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Orages

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.