Orages dans l'Hérault : quatre morts et un disparu à Lamalou-les-Bains

La petite rivière qui longe le camping municipal s'est soudainement transformée en torrent, emportant des camping-cars et des caravanes.

Des débris jonchent une route coupée après de violents orages à Saint-Vincent-d\'Olargues (Hérault), le 17 septembre 2014.
Des débris jonchent une route coupée après de violents orages à Saint-Vincent-d'Olargues (Hérault), le 17 septembre 2014. (MAXPPP)

Les orages ont été meurtriers dans l'Hérault. Quatre personnes sont mortes et une cinquième est toujours portée disparue à Lamalou-les-Bains, jeudi 18 septembre, après les violents orages de la nuit, selon le bilan officiel fourni par la préfecture du département à France 3 Languedoc-Roussillon. Le précédent bilan, fourni par les secours sur place, était de cinq morts.

Dans cette commune thermale de 2 500 habitants du Haut-Languedoc, située à 35 km au nord de Béziers, la rivière du Bitoulet, qui longe le camping municipal, s'est soudainement transformée en torrent, emportant des camping-cars et des caravanes.

Une vague "de plus de deux mètres"

Une femme et sa fille ont trouvé la mort sous les yeux du père de famille, un sexagénaire, qui tentait d'empêcher une autre femme de se noyer. Un homme a été tué près de sa caravane. Le quatrième corps a été retrouvé dans un autre secteur de la ville, sur un rond-point, selon la préfecture de l'Hérault.

La crue exceptionnelle du Bitoulet a débuté peu avant minuit, a relaté le maire, Philippe Tailland : "En amont de notre commune (…), des arbres ont fait un barrage naturel et vers 23h30-minuit moins le quart, ce barrage a lâché." Une vague "de plus de deux mètres" est alors "passée sur notre camping", où séjournaient une centaine de touristes. Au matin, trente à quarante centimètres de boue recouvraient les voies de la commune où des arbres de 60 à 70 centimètres de diamètre sont tombés, a précisé le maire.

Trois départements du sud de la France, l'Hérault, le Gard et l'Aveyron, ont été frappés par les intempéries. Mercredi, une femme de 76 ans a été retrouvée noyée en fin d'après-midi dans le sud-est de l'Aveyron. Et un septuagénaire est porté disparu dans le Gard, à Saint-Laurent-le-Minier, village "balayé" dans la nuit par une "grosse vague", selon les pompiers.