Dimanche en politique, France 3

Météo : comment expliquer le nombre record d'orages ?

Une vague record d'orages a sévi en France dans la soirée du samedi 6 juillet. Laurent Guillaume explique les phénomènes météorologiques à l'origine des orages.

France 3

Des milliers d'éclairs ont frappé différents départements samedi 6 juillet. Un record expliqué par un phénomène météorologique bien précis."C'est une situation assez classique pour l'été, c'est à dire un conflit de masse d'air entre de la fraîcheur qui descend du nord et de l'air caniculaire sur le sud et le centre est, là où tous les événements se sont passés. Ces zones se situent sur la zone de conflit", détaille en plateau Laurent Guillaume.

Retour au calme dimanche

"Il y a eu plusieurs vagues orageuses avec des fortes pluies et des chutes de grêle qui sont allées d'ouest en est. Elles ont quitté le territoire même si un orage est encore possible. Cela a donné des valeurs conséquentes avec 73 000 impacts, mais pas impacts de foudre, mais 73 000 éclairs. La foudre est celle qui tombe au sol et c'est celle qui peut tuer et faire des dégâts. Des grêlons notamment dans le Rhône et en Auvergne jusqu'à 9 cm et puis 42 mm de pluie dans le Puy-de-Dôme, mais ce n'est pas énorme, car les orages sont allés assez vite. C’est beaucoup, mais ce n'est pas un record au niveau de la pluie", ajoute Laurent Guillaume. Un retour au calme est prévu dimanche 7 juillet, même s’il faudra être prudent pour la journée du mardi 9 juillet."Ça va se calmer aujourd'hui. Ça va reprendre, mais sans caractère aggravant et mardi il faudra surveiller une nouvelle aggravation", conclut le journaliste.

Un éclair dans le ciel d\'Elbeuf (Seine-Maritime), le 26 mai 2018.
Un éclair dans le ciel d'Elbeuf (Seine-Maritime), le 26 mai 2018. (JEFF SEHIER / CROWDSPARK / AFP)