Intempéries : les couvreurs en manque de tuiles pour réparer les toitures

Publié Mis à jour
Intempéries : les couvreurs en manque de tuiles pour réparer les toitures
Article rédigé par
B.Delombre, N.Fleury, A.Brogat, B.Thomas, L.Monfort, P.Wursthorn, D.Breysse, Y.Kadouch, Midi Prod - France 2
France Télévisions

Mercredi 22 juin, dans plusieurs communes du Sud-Ouest, la réparation des toits, détruits par les intempéries, a débuté. Mais les couvreurs manquent de tuiles pour pouvoir agir dans l'urgence.

Dans une zone résidentielle de Gironde, rares sont les habitations qui n'ont pas été frappées par les orages. Derrière chaque bâche, il y a des toits que la grêle a perforésSeul réconfort pour un couple de sinistrés : des couvreurs ont pu intervenir chez eux mercredi 22 juin. Depuis deux jours, ces artisans ont à peine le temps de prendre une pause. "On est surchargé, on n'arrive pas à répondre à toutes les demandes", explique Tom Bauer, couvreur.

Une pénurie de tuiles

Lorsque les couvreurs interviennent, c'est la plupart du temps pour une réparation provisoire avec des bâches, car les tuiles manquent. Les fournisseurs ne parviennent pas à répondre à la demande subite de clients, dont les voitures forment parfois des embouteillages à l'entrée des magasins de matériaux. La forte demande s'ajoute à la pénurie qui frappe le secteur depuis la crise du Covid-19. Selon les professionnels, il faudra des mois, ou peut-être une année, pour que les sinistrés puissent complètement réparer leur toiture. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.