Incendies en Gironde et dans les Landes : le feu toujours pas fixé, les pompiers redoutent les orages et la foudre

Publié Mis à jour
Incendies en Gironde et dans les Landes : le feu toujours pas fixé, les pompiers redoutent les orages et la foudre
France 3
Article rédigé par
A. Lay, O. Prax, M. Mannhart, M. Labarreres, J. Poustis, O. Pergament, J.Poustis - France 3
France Télévisions

En attendant les orages, les pompiers sont toujours massivement mobilisés en Gironde et dans les Landes contre les incendies, samedi 13 août. Le point sur la situation. 

Au volant de son camion, un bénévole à la retraite traque les reprises de feu dans la commune d'Hostens (Gironde). "Je suis un peu le PC roulant", commente-t-il. Dès qu'il repère des flammes, il fait appel aux professionnels, qui interviennent en quelques minutes. Des reprises, il y en a tous les jours. Sur les routes, également des agriculteurs. Louis Vandenburie, 23 ans, est présent depuis six jours. Venu du Gers, il aide avec son camion-citerne. "On dort quand on peut, on ravitaille les pompiers en permanence, on arrose les pare-feux", explique-t-il. 

Les orages redoutés par les pompiers 

Arrivés il y a 24 heures, les pompiers étrangers sont aussi à pied d'œuvre. Des soldats du feu allemands retournent la terre et arrosent les lisières, stupéfaits. "C'est le pire des incendies que je n'ai jamais vu. En Allemagne nous ne connaissons pas d'incendies aussi importants", note Simon Fritz, sapeur-pompier allemand. La situation est encore sensible, car si le feu ne progresse plus, il n'est toujours pas fixé. 

Les pompiers redoutent désormais les orages. "Aux dires des pompiers, c'est la nuit de tous les dangers", précise le journaliste Jean Poustis, en direct d'Hostens. "Ce qu'ils craignent par-dessus tout, ce sont ces orages secs, sans pluie, avec des rafales de vent et surtout la foudre", poursuit-il. Les soldats du feu seront durant toute la nuit en contact avec Météo France, afin de savoir où tombera exactement la foudre. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.