Vague de froid : températures glaciales dans le Grand Est

Des températures glaciales ont été relevées ce mardi 27 février dans le Grand Est. À Mouthe, dans le Doubs, considéré comme le village le plus froid de France, le mercure a atteint les -13 degrés.

France 3

Alors qu'une importante vague de froid touche une grande partie de la France, le Grand Est est sans doute la zone la plus touchée. La journaliste Lucie Thiery évoque, en direct du village de Mouthe, dans le Doubs, ces températures glaciales. "Comme dans tout le Grand Est, explique-t-elle, les températures sont extrêmement basses à Mouthe, dans le Doubs. Dans les environs, on a enregistré -10 à Besançon, -9 degrés à Strasbourg (Bas-Rhin) et jusqu'à -17 dans le Jura. À Mouthe, le thermomètre a atteint les -13 degrés pour une température ressentie qui s'élève à -21 degrés à cause du vent glacial. Les rafales soufflent jusqu'à 45 km/h."

Le record historique est loin d'être atteint

Rien d'exceptionnel pourtant pour les habitants de cette commune du Doubs située à 900 mètres d'altitude, appelée "la petite Sibérie" et considérée comme le village le plus froid de France. La journaliste précise : "Les températures de cet hiver sont loin des records historiques : en 1985, on a relevé -41 degrés. Pour l'anecdote, l'office du tourisme délivre même des diplômes de résistance au froid aux visiteurs courageux."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue de Mouthe (appelée La petite Siberie), commune du Doubs, réputée être la ville la plus froide de France, le 17 janvier 2017.
Vue de Mouthe (appelée La petite Siberie), commune du Doubs, réputée être la ville la plus froide de France, le 17 janvier 2017. (SEBASTIEN BOZON / AFP)