Sports d’hiver : de la neige, mais toujours pas de ski dans les stations

La neige est arrivée sur les pistes mais les remontées mécaniques sont toujours à l’arrêt. Dans les montagnes, la colère grandit : six régions ont déposé un recours devant le conseil d’Etat et les manifestations se poursuivent.  

France 3

La neige est tombée à point pour le retour des amateurs de sports d’hiver. "Les sapins chargés de neige, il fait froid, c’est trop bien ce matin !", se réjouit une skieuse. Seule la pratique des raquettes et du ski de fond est néanmoins pour le moment autorisée. "C’est un autre plaisir", reconnait un amateur. A Laguiole (Aveyron), dans l’Aubrac, la station tente de sauver la saison en diversifiant ses activités de plein air, comme le chien de traîneau. 

Colère du secteur  

Les professionnels du secteur sont néanmoins majoritairement inquiets. Devant la préfecture de Savoie, moniteurs, saisonniers et élus ont réclamé durant la matinée du samedi 5 décembre l’ouverture immédiate des remontées mécaniques. "Un tiers du PIB de la Savoie, c’est les stations, c’est les sports d’hiver. C’est quatre milliards d’euros", témoigne l’un d’eux. Les remontées pourraient ouvrir à partir du mois de janvier, si la situation sanitaire le permet. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La station de ski de Serre-Chevalier (Hautes-Alpes), le 2 décembre 2020.
La station de ski de Serre-Chevalier (Hautes-Alpes), le 2 décembre 2020. (THIBAUT DURAND / HANS LUCAS / AFP)