Philosophie : "Pour ne pas céder à la morosité, les petites choses du quotidien peuvent nous émerveiller"

D’après le philosophe Christian Godin, l’humain doit se concentrer sur les “choses simples et belles” pour ne pas céder face au pessimisme ambiant.

franceinfo

Comment réagir face aux images anxiogène d’incendies, de glacier qui fondent, de destructions ?”, demande la journaliste Patricia Loison. “Notre puissance technique nous permet aujourd’hui de détruire ce qui nous a été donné… Et nous avons malheureusement une propension à aller au bout de notre puissance”, déplore le philosophe Christian Godin, auteur de “Qu’est-il arrivé à la beauté ?”, aux éditions Kimé.

“Une prise de conscience ambigüe”

Et quid de l’indignation, à l’heure par exemple des incendies en Amazonie, des grandes catastrophes naturelles, du réchauffement climatique ? “Ces prises de consciences sont salutaires, mais ambiguës. Car ces phénomènes catastrophiques sont aussi pour l’homme un spectacle fascinant”. Et de conclure : “Pour éviter de déprimer, pour ne pas céder à la morosité ambiante, les petites choses du quotidien peuvent nous émerveiller. Le sourire d’un enfant, [le vol d']une libellule, participent au charme de l’existence”.

Le JT
Les autres sujets du JT
23h découvertes
23h découvertes (FRANCEINFO)