Neige-verglas : "Un présalage avait été fait sur les 1 300 kilomètres de réseau en Ile-de-France", explique le directeur des routes de la région

Un épisode neigeux a démarré samedi en matinée sur la Haute-Normandie et l'Ile-de-France pour s'étendre ensuite vers l'Est du pays. La situation a été moins compliquée que prévue dans la région parisienne.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un épisode neigeux s'est abattu sur Paris et sa région, le 16 janvier 2021. (GAO JING / XINHU NENWS AGENCY / NEWSCOM  / MAXPPP)

En France, 23 départements sont encore en vigilance orange à cause de la neige et du verglas à 18 heures samedi 16 janvier. En Ile-de-France, la situation a été moins compliquée que prévue. Il n'y a pas eu de verglas. "Un présalage a été fait sur les 1 300 kilomètres de réseau en Ile-de-France", a expliqué ce samedi sur franceinfo Alain Monteil, directeur des routes Île-de-France (DiRIF).

franceinfo : Quelle est la situation ?

Alain Monteil : Il n'y a plus sur le réseau national ou autoroutier d'Ile-de-France de zones perturbées par la neige. Les pluies verglaçantes ne se sont pas déclenchées, la pluie a succédé à la neige et a effacé cet épisode qui avait démarré en début de matinée.

Le verglas est-il plus dangereux que la neige sur la route ?

C'est une grande difficulté parce qu'il n'est pas forcément visible pour l'usager. Il peut être très localisé, ce n'est pas forcément une route complètement verglacée. La neige, l'usager la voit et fait plus attention. Pour combattre le verglas, toutes nos équipes étaient sorties la nuit passée, les températures ayant chuté dans la nuit. Un présalage avait été fait sur les 1 300 kilomètres de réseau en Ile-de-France. Nous avons également salé toute la journée.

Comment choisissez-vous les zones à saler ?

Nous les traitons toutes puisque c'est le réseau structurant magistral qui est le plus circulé en Ile-de-France. À peu près un quart du trafic routier d'Ile-de-France se fait sur le réseau national et autoroutier. On a une soixantaine de circuits, 74 engins prêts à déneiger et 650 agents mobilisables 24 heures sur 24.

Est-ce que vous avez des réserves de sel en permanence ?

Nous avons une réserve de sel de 7 400 tonnes qui correspond à la consommation maximale qu'on a eu ces dernières années en sel sur l'Ile-de-France. En cas de besoin, on peut avoir des réapprovisionnements réguliers.

Comment surveillez-vous l'évolution de la météo ?

Nous avons des relations très fréquentes avec Météo France, nous avons un site avec nos données dédiées qui nous donne la température extérieure, mais aussi la température des chaussées. Nous avons des stations météo qui nous sont propres. On a sur le territoire des responsables d'intervention qui surveillent ces éléments météo tous les jours pour être en mesure d'intervenir et d'anticiper.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.